3 Questions à Silvia Cairó, directrice des ventes internationales d’Iberia

Nouvelles destinations, accélération de fréquences : quels sont les principaux changements intervenus (ou attendus) dans l’organisation de votre réseau ?

Nous avons pour objectif de renforcer notre position de leader pour les vols entre l’Europe et l’Amérique latine, où notre part de marché dépasse les 20 % (23 % sur le segment business) avec une offre de 126 vols hebdomadaires vers 18 destinations. Sur ces routes, nous maintiendrons cette année pratiquement la même offre qu’en 2008. Nous consoliderons les nouveautés introduites à la fin 2008, comme la cinquième fréquence à Montevideo, et allons augmenter nos capacités vers d’autres destinations comme Panama et Guatemala où nous opérons depuis janvier cinq fréquences hebdomadaires. Nous voulons aussi améliorer les correspondances de notre réseau au terminal 4 de Barajas par lequel transite actuellement la moitié de nos passagers long-courriers, la France étant un des marchés d’origine les plus importants.

Espagne, Amérique latine, Afrique : quelles sont les destinations les plus prometteuses pour Iberia sur le marché français ?

En plus des dix vols quotidiens Paris-Madrid, Iberia opère depuis dix autres aéroports français (Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Rennes, Strasbourg, Toulouse), faisant ainsi de la France le marché européen d’Iberia ayant la meilleure offre long-courrier. À l’intérieur de l’Amérique latine, les destinations Buenos Aires, Sao Paulo et Mexico représentent, avec deux fréquences quotidiennes chacune, les destinations de meilleur potentiel de la classe business pour le marché français ainsi que Santiago du Chili, Quito, Guayaquil et Lima, avec une fréquence quotidienne. Il faut également mentionner les routes d’Iberia vers Johannesburg, Dakar et Alger. Ce qui fait que de plus en plus de Français volent avec Iberia vers toutes ces destinations.

Quelles améliorations de services peuvent attendre les passagers Ibéria de l’application du plan stratégique 2009-2011 ?

Un des éléments clés de ce plan stratégique réside dans la constante amélioration des produits et services que nous offrons à nos clients. Nous allons investir 150 millions d’euros pour, entre autres choses, rénover nos classes business et tourisme ainsi que nos salons VIP.