L’Allemagne étudie comment remplacer l’offre à 9 euros dans les transports régionaux

Le billet à 9 euros valable jusqu'à la fin août sur tous les trains régionaux et les transports publics en Allemagne est un vrai succès. Et l'Allemagne réfléchit déjà à un remplacement après l'été avec un billet annuel ou un billet mensuel à 29€.
Trains régionaux de la Deutsche Bahn en gare de Wiesbaden (Photo: LC)

C’est un succès qui surprend les cercles politiques et économiques. Pour le seul mois de juin, l’Allemagne a vendu 21 millions de billets de transports à 9 euros. Ils se sont ajoutés aux 10 millions de billets vendus chaque mois par abonnement sur les lignes locales et régionales.

Les craintes de trains ou de transports publics bondés – hormis certaines lignes touristiques en week-end – ont été largement balayées. Toujours selon les premières analyses sur la fréquentation, pour la première fois dans le pays, les déplacements en train sur des distances de moins de 100 km ont progressé. Ils sont 58% plus élevés qu’avant la pandémie.

Le site d’analyse de la congestion routière Tomtom a aussi constaté la baisse du nombre de véhicules dans 23 métropoles allemandes sur 26. Le site indique que « cette baisse de la congestion est certainement liée au lancement du billet à 9 euros« .

Trouver un remplacement pour septembre

Du coup, les autorités allemandes réfléchissent au prolongement de cette offre exceptionnelle, qui s’achèvera le 31 août. Elle avait été annoncée en mai par le gouvernement Scholz pour réduire le coût de la vie pour les Allemands mais aussi aider à réduire la consommation énergétique du pays. Mais le billet à 9€ – ouvert à tous y compris les visiteurs étrangers – est largement déficitaire. Il coûte en effet 2,5 milliards d’euros aux caisses de l’Etat fédéral. Il a donc peu de chance de perdurer à ce prix.

Une publicité pour le billet à 9 euros dans les transports berlinois (Photo: LC)

Le gouvernement allemand planche donc désormais sur deux autres options. Lesquelles pourraient être toutes les deux adoptées : un billet « Climat », dont le prix annuel serait de 365 euros. Soit un euro par jour pour l’utilisation de tous les transports publics. Ou encore d’un billet mensuel à 29 euros. Là aussi avec les mêmes avantages que l’actuelle offre à 9 euros. Une décision devrait être prise au mois d’août.

Des émules ailleurs en Europe

L’exemple allemand pousse d’autres pays européens à mettre en place des mesures incitatives pour pousser les voyageurs à favoriser les transports publics plutôt que la voiture. En Espagne, le gouvernement proposera le transport gratuit des voyageurs sur les lignes régionales et locales pour tous les voyageurs utilisant des cartes multi-trajets. Une mesure qui vise prioritairement les usagers se rendant sur leur lieu de travail. Elle s’appliquera de septembre à la fin de l’année 2022.

L’Irlande a également baissé de 20% à 30% le prix de ses billets régionaux avec son système de cartes de transport prépayées TFI Leap Card. A rappeler aussi que le Luxembourg a rendu tous ses transports gratuits depuis plusieurs années.

Le gouvernement français emboîtera-t-il le pas à ses homologues européens avec une mesure similaire ? Notamment après le discours du Président Macron le 14 juillet appelant à la « sobriété énergétique » ? Affaire à suivre.