Une stratégie helvétique pour Accor

Le groupe français Accor a de grandes ambitions sur le marché suisse: la chaîne hôtelière a récemment annoncé vouloir ouvrir entre 30 et 40 établissements d’ici les deux prochaines années. Dans une interview avec l'agence d'informations économiques suisse AWP, la chaîne confirme son intérêt pour le marché helvétique.
Swissôtel Kursaal Berne (Photo: all.accor.com/B4S4)

Depuis 2015, le groupe Accor a conquis le marché suisse en reprenant deux des marques les plus emblématiques de l’hôtellerie helvétique. L’acquisition de Raffles en 2016 avait apporté dans l’escarcelle d’Accor la marque Swissôtel. En 2018, le groupe avait également finalisé le rachat de Mövenpick Hotels & Resorts.

En Suisse, la chaîne affiche un portefeuille de 77 établissements sur l’ensemble de ses marques. Ses deux marques « purement » suisses restent cependant peu représentées. Mövenpick gère six établissements et Swissôtel un hôtel. Le groupe a en effet récemment pris la décision de fermer ses deux établissements situés à Bâle et Zurich.

Pourtant, la Suisse reste un marché d’avenir, selon Duncan O’Rourke, Directeur du groupe Accor pour l’Europe du Nord.  «La Suisse est un marché très intéressant pour nous et nous sommes toujours à l’affût d’opportunités intéressantes permettant de mener le développement stratégique de nos marques», a-t-il indiqué une interview avec le service de news économiques AWP.

Le groupe compte ainsi ajouter une quarantaine d’hôtels, dont 10 à 15 devraient être de nouvelles constructions. Les investissements sur le territoire helvétique seront diversifiés: «notre portefeuille continuera d’inclure des destinations urbaines et de loisirs», expliquait dans son entretien à AWP le Directeur pour l’Europe du Nord.

Swissôtel à Berne, Mövenpick à Bâle

De nombreux établissements existants devraient ainsi passer sous enseigne Mövenpick, Swissôtel ou Pullman. Selon Duncan O’Rourke, le segment du 4/5 étoiles conserve en effet les meilleurs chances de prospérer dans la Confédération.

L’afilliation à un groupe tel qu’Accor permet également de bénéficier d’économies d’échelle. Et de promouvoir les établissements globalement, y compris à travers les programmes de fidélité. Ce qui aiderait à baisser les prix selon le Directeur pour l’Europe du Nord à AWP.

Au printemps, le groupe Accor a ouvert le Swissôtel Bern Kursaal. En septembre suivra le Mövenpick Hotel à Bâle. Côté loisirs, le groupe prévoit l’ouverture d’un hôtel Mövenpick Resort à Savognin en 2023 et à Disentis dans les Grisons en 2024.