ADP et Air France mettent le nouveau satellite 4 en orbite

Le 30 mars dernier, les deux PDG d'Aéroports de Paris et d'Air France, respectivement Pierre Graff et Alexandre de Juniac, présentaient en avant-première le concept du Satellite 4, pierre angulaire incontournable de la reconquête d'Air France de ses passagers internationaux.

« Le satellite 4 permettra à Air France et Aéroports de Paris de devenir la plaque-tournante préférée des voyageurs à travers le monde et de nous permettre de gagner la bataille européenne des grands hubs », a indiqué Pierre Graff. Il faut avouer que la nouvelle structure a belle allure et offrira une palette de services dignes des meilleurs aéroports de la planète, même asiatiques: 100 000 m2 de structures offrant de l’espace à 7,8 millions de passagers long courrier avec la possibilité de traiter simultanément 16 avions au contact dont sept Airbus A380. « Ce satellite nous permettra de traiter désormais 90% des lignes long-courriers au contact ainsi que plus de 80% des avions moyen et court-courriers. C’est une amélioration de 10 points par rapport aux taux actuels et nous permettra d’atteindre les standards des meilleurs aéroports hubs américains », a décrit Alexandre de Juniac.

De fait, le satellite S4 se traduit par le regroupement de l’offre du transporteur national français et de ses partenaires Skyteam sur seulement trois aérogares : le terminal 2E accueillera les long-courriers, le terminal 2F sera reconfiguré pour le trafic Schengen et le terminal 2G conservera son trafic régional. Le tout permettra à Air France de traiter 42 millions de passagers par an, plus de 50% de tout le trafic à CDG.
 
Parmi les autres innovations du futur satellite- dont l’ouverture est prévue d’ici la fin juin- figurent le plus grand salon affaires d’Air France avec 3000 m2, une zone commerciale de 6000 m2, un espace musée accueillant des expositions de grandes institutions françaises ainsi qu’un hôtel de transit de 80 chambres doublé d’un espace spa et bien-être. Le bonheur…