Le terminal ‘low cost’ de Singapour Changi ouvrira fin juin

Le Terminal 4 va ouvrir ses portes à Singapour, ajoutant une capacité de 16 millions de passagers au premier aéroport international d’Asie du Sud Est. Une aérogare qui, a priori, était plutôt réservée aux compagnies low-cost, mais qui accueillera également des transporteurs traditionnels.

Singapour-Changi-t4
Le nouveau terminal 4 de Singapour Changi va accroître la capacité de l'aéroport de 16 millions de passagers supplémentaires.

Le terminal 4 de Singapour Changi ouvrira ses portes le 26 juin, juste à temps pour accueillir le flot de passagers attendu pour célébrer la fin du ramadan. Ce nouveau terminal prendra alors le relais de l’ancienne aérogare Budget Terminal, ouverte en 2006, mais que les autorités de l’aéroport avaient décidé de la fermer en 2012 pour laisser place à une nouvelle aérogare flambant neuve. Celle-ci aura coûté 600 millions de dollars singapouriens, soit 450 millions d’euros, et, grâce à l’accueil potentiel de 16 millions de passagers, portera la capacité de l’aéroport à 82 millions de passagers annuels. Pour mémoire, Singapour Changi avait accueilli 58,7 millions de passagers en 2016.

Le compte à rebours a donc bien débuté. Dès le 26 juin, les passagers pourront déambuler dans l’aérogare dotée de 21 portes d’embarquement avec passerelle d’accès direct aux avions, contrairement à l’ancien Budget Terminal. Outre ses nombreux comptoirs d’enregistrement, le terminal 4 permettra aux voyageurs de procéder à toutes les formalités d’enregistrement et de contrôle d’identité en self service. Une fois dans la zone internationale, ils auront alors accès à un espace commercial de 16 000 m2 accueillant quelque 80 boutiques, restaurants et même des magasins traditionnels dans un décor qui évoquera le vieux Singapour. L’aérogare offrira également des espaces verts et des lieux de détente.

Pas grand-chose à voir donc avec un concept “low cost”, même si accueillir les transporteurs à bas coûts est une des vocations principales du terminal qui hébergera les compagnies du groupe AirAsia, lui offrant ainsi un nouveau hub de correspondances, en plus des transporteurs low cost Cebu Pacific (Philippines) et Spring Airlines (Chine). Cependant, le terminal 4 accueillera aussi les vols de trois transporteurs traditionnels, Cathay Pacific, Korean Air et Vietnam Airlines.

En revanche, le métro n’arrivera pas jusqu’à la nouvelle aérogare, mais une navette bus reliera le terminal 4 au terminal 2, là où se trouve la station de métro reliant l’aéroport au centre ville en 30 minutes.