Aeromexico pose son Dreamliner à Paris

Aeromexico a célébré le 5 novembre à Paris l’arrivée de son Boeing 787-8, le fameux Dreamliner, sur l’axe Paris-Mexico : un développement majeur qui témoigne de l’importance accordée par la compagnie aérienne aux déplacements professionnels entre la France et le Mexique. L'aéroport parisien est le troisième à accueillir le Dreamliner d'Aeromexico à l'échelle mondiale, après New York et Tokyo.

DR

C’est au Musée de l’Orangerie, en marge de l’exposition dédiée au célèbre couple Frida Kahlo-Diego Rivera, qu’Aeromexico a choisi de célébrer mardi le lancement de la nouvelle star de sa flotte à Paris. Le troisième Dreamliner de la compagnie a fait son apparition sur la ligne Paris-Mexico au début du mois de novembre, marquant ainsi une augmentation sensible du nombre de sièges (plus de 30% supplémentaires) proposés par le transporteur mexicain entre les deux destinations business. A l’occasion de l’évènement parisien, les responsables d’Aeromexico n’ont pas manqué de souligner les bons résultats de la compagnie sur la liaison Paris-Mexico, où le taux d’occupation dépasse les 80%, et le nombre de passagers augmente (+5%) depuis le début de l’année. Le nouveau Dreamliner d’Aeromexico totalise 32 sièges-lits en cabine business et 211 places en classe économique. Ses nouvelles installations, plus confortables, contribueront logiquement à améliorer le confort des voyageurs d’affaires français. La faible pressurisation en cabine permettrait en effet de réduire la fatigue des passagers, tandis que les systèmes déclairage et de divertissement en vol doivent assurer une meilleure expérience de vol. Aeromexico avait déjà envoyé un signal fort à la clientèle business française au printemps 2012, en aménageant les horaires de ses vols quotidiens pour faciliter les déplacements professionnels entre Paris et Mexico. Reste désormais à savoir si Boeing réussira à rassurer compagnies aériennes et voyageurs quant à la fiabilité de son Dreamliner, victime de nombreuses défaillances depuis plusieurs semaines.