Les aéroports français s‘adaptent à la chute du trafic

Face à la chute vertigineuse du trafic, les aéroports français regroupent leurs activités en attendant la fin de la tempête. Le point sur la situation au 18 mars dans les principaux aéroports du territoire.

Aéroport Marseille Provence
A l'image de Marseille Provence, les aéroports français se réorganisent face à la chute du trafic (Photo Camille Moirenc)

La mise en confinement appliquée en France depuis mardi, la fermeture de l’Espace Schengen aux visiteurs extérieurs à l’Union Européenne et au Royaume-Uni, ainsi que la levée des règles européennes sur l’exploitation obligatoire des slots – ces fameux créneaux horaires sur les aéroports les plus encombrés – se traduisent par un effondrement du trafic aérien. Avec la suspension de toutes les liaisons internationales hors Schengen sur la plupart des aéroports, les plateformes devraient retrouver temporairement des niveaux de trafic équivalents à ceux enregistrés dans les années 60…

Un environnement qui force donc les aéroports français à regrouper leurs activités pour limiter les coûts d’exploitation. A noter que la plupart des commerces et points de restauration en aéroport sont fermés – hormis les comptoirs de vente à emporter, des services de presse ainsi que les loueurs de voitures. La mesure est clyononforme au passage en stade 3 de l’épidémie.

Pour tous les passagers, les aéroports affichent sur leur site internet la liste des vols exploités actualisés au jour le jour, certains publiant aussi la liste des vols annulés.

Voici une liste des opérations actuelles dans les plus importants aéroports français qui restent tous ouverts, selon les instructions du Ministère des Transports.

Paris

Des fermetures progressives des terminaux pour Aéroport de Paris sont en cours : Orly 2 clôt ses activités à partir de mercredi (anciennement la partie où sont situés les vols d’Easyjet et de la navette Air France dans l’ex Orly-Ouest) ainsi que les terminaux 3 et 2G à Roissy dès le 22 mars à 23h30 et jusqu’à nouvel ordre.

Liste des compagnies transférées à Paris CDG et Orly : 

• Air France, Air France Hop, Luxair : les vols sont opérés depuis le Terminal 2F

• Air Transat, Air Arabia Egypt, Air Arabia Maroc, Air Cairo, Alba Star, Blue Air, Enter Air, Fly Egypt, Freebird Airline, Jet2.com, Nouvelair, Smartwings, SunExpress, TUI Fly Belgium, Tunisair : vols opérés depuis le Terminal 1

• Vueling, Level, Iberia Express : vols transférés au Terminal 2D.

• ASL Airlines : vols transférés au Terminal 2A et Terminal 2D.

Fermeture d’ORLY 2

• easyJet : vols opérés depuis Paris-Orly – ORLY 1 – Portes A

• Air Europa : vols opérés depuis Paris-Orly – ORLY 1 – Portes A

• Pegasus Airlines : vols opérés depuis Paris-Orly – ORLY 4

Biarritz

L’aéroport reste ouvert aussi longtemps que des vols sont maintenus indique le site internet.

Bordeaux

Les vols maintenus de toutes les compagnies aériennes, hors easyJet, sont opérés à partir du Hall A jusqu’à nouvel ordre. Les vols d’easyJet restent cantonnés au sein du terminal Billi. La circulation de la Navette 30’Direct entre la gare Saint-Jean et l’Aéroport de Bordeaux est interrompue depuis ce mercredi mais la desserte par la Ligne 1 reste néanmoins assurée.

Lille

Tous les magasins sont fermés sur la plateforme. Les navettes vers le centre-ville sont opérationnelles.

Lyon

Toutes les aérogares restent ouvertes jusqu’à nouvel ordre. Le tramway Rhônexpress entre Part Dieu et l’aéroport fonctionne normalement.

Marseille

Les opérations aéroportuaires se concentrent depuis ce mercredi sur le Terminal 1 Hall B. Le terminal 2 est désormais fermé tandis que le terminal 1 Hall A devrait fermer dans la foulée en fonction de l’arrêt progressif du programme des vols. Aéroport Marseille Provence précise prendre toute la mesure des risques associés à ces flux maintenus sur la plateforme et déploie, en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), des procédures renforcées et systématisées de désinfection des infrastructures et de protection des personnels postés. L’ensemble de ces mesures doit permettre d’optimiser les flux de passagers sur les vols restants, la sécurisation de leur parcours sur la plateforme, et le suivi optimal des obligations en matière de santé publique.

Montpellier

L’ensemble des navettes routières vers l’aéroport sont assurées.

Nantes

Tous les commerces sont fermés à l’exception de points de vente pour la restauration à emporter et deux relais presse.

Nice

Depuis lundi 16 mars minuit, tous les vols sont opérés à partir du seul terminal 2. L’aéroport a décidé de prendre cette mesure afin d’optimiser la gestion des flux de passagers. Le service de tramway vers l’aéroport est maintenu avec un horaire calqué sur les fréquences d’un samedi.

Rennes

L’aéroport est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Strasbourg

Les bars, restaurants et agences de voyages de l’aéroport sont fermés à l’exception du Casino Relay. Les navettes trains aéroport-gare centrale de Strasbourg s’arrêtent désormais à 18h00 dans les deux sens.

Toulouse

Les aérogares restent ouvertes mais tous les commerces, sauf les loueurs de voiture, sont fermés. Des distributeurs automatiques proposent néanmoins snacks et boissons.

Un cas spécial : Bâle-Mulhouse

Etant officiellement un aéroport binational avec une partie de l’aérogare en secteur suisse et l’autre partie en secteur français, l’aéroport doit respecter les consignes mises en place par les deux pays. Au 18 mars, le passage interne à l’aéroport entre secteur français et suisse est uniquement ouvert pour les employés de la plate-forme. L’accès à l’Allemagne – qui s’effectue via les frontières française ou suisse – est restreint aux seuls frontaliers travaillant dans le pays. Les restaurants et commerces de la plate-forme sont fermés, seuls la vente à emporter et les bureaux de tabac et de presse restant ouverts côté français.

Les transports sont toujours assurés vers Bâle ville et Mulhouse, la route directe entre l’aéroport et Bâle ville étant sous douane suisse sans accès au territoire français.