American Airlines-US Airways : les Etats-Unis valident la fusion

Les autorités américaines ont donné leur accord le 12 novembre au projet de fusion porté par AMR Corporation, maison mère d’American Airlines, et le groupe US Airways. Les deux compagnies ont du faire des concessions en abandonnant notamment différents créneaux sur les aéroports de Washington et New York-La Guardia. La fusion donnant naissance à la "nouvelle American Airlines" pourrait être finalisée dès le mois de décembre prochain.

DR

Au terme de plusieurs mois d’âpres négociations, et au prix de différentes concessions, American Airlines et US Airways ont finalement annoncé le 12 novembre avoir « mis fin à l’action intentée par le Département U.S. de la Justice (DOJ), les états d’Arizona, de Floride, du Michigan et du Tennessee, les Commonwealths de Pennsylvanie et de Virginie, ainsi que le District de Columbia, à l’encontre du projet de fusion entre AMR et US Airways ». Les deux compagnies attendent désormais le feu vert définitif du Tribunal US des Faillites, mais la fusion n’est déjà plus qu’une question de temps, et devrait même intervenir avant la fin de l’année. Ce dénouement donnera alors naissance à la « nouvelle American Airlines » : un poids lourd en passe de devenir le premier groupe aérien mondial. « Avec un esprit neuf, nous nous apprêtons à créer la compagnie leader mondiale qui va offrir, aux côtés de nos partenaires de l’alliance oneworld, un réseau véritablement global desservi par les meilleurs professionnels du secteur » souligne Tom Horton, Pdg du groupe AMR.

Pour obtenir l’aval des autorités américaines, les deux groupes ont dû lâcher du lest en renonçant à 52 paires de créneaux sur le seul aéroport de Washington Reagan National, et 17 autres à New York-La Guardia. Autre concession : l’abandon de deux portes et infrastructures de service à Boston, Chicago, Dallas, Los Angeles et Miami. Le projet de fusion n’en demeure pas moins intéressant pour les deux compagnies, puisqu’il devrait générer plus d’un milliard de dollars en termes de synergies, et ce dès 2015. « Nous sommes contents que cette action en justice soit désormais derrière nous et nous avons hâte de construire ensemble la nouvelle American Airlines » se félicite d’ailleurs Doug Parker, actuel Pdg de US Airways, et futur patron de la nouvelle compagnie combinée.