L’Asie du Sud-Est totalement fermée

En une semaine, tous les pays d’Asie du Sud-Est ont fermé leurs frontières et beaucoup imposent également un confinement partiel ou total.

Singapore Airlines réduit ses capacités de 96% et immobilise 138 de ses 147 appareils

L’Asie du Sud-Est a finalement réalisé l’urgence de la pandémie Covid-19 alors que les cas de démultiplient. Si l’on recensait 310 cas le 7 mars, on en comptait 4 034 au 23 mars, la Malaisie recensant le plus grand nombre avec plus de 1 500 contaminations, suivie de la Thaïlande à plus de 700, l’Indonésie avec près de 600 cas et les Philippines et Singapour avec plus de 500 cas. La région cependant enregistre un nombre limité de décès, avec une centaine dans les 10 pays qui constituent l’ASEAN, l’association regroupant les pays de l’Asie du Sud-Est.

Si le Vietnam et Singapour ont été les premiers pays à suspendre visas et entrées des visiteurs des zones affectées, la semaine dernière c’est toute l’Asie du Sud Est qui a fermé ses frontières. Les derniers pays en date qui imposent des restrictions à l’entrée de tous les voyageurs quel que soit leur origine étant la Birmanie, l’Indonésie, le Laos, les Philippines, Singapour (depuis le 23 mars pour tous sauf les frontaliers de Malaisie) et la Thaïlande (depuis ce week-end).

Côté aérien, la plupart des compagnies ont suspendu leurs fréquences, seule Thaï Airways International opérant encore une poignée de vols avec l’Europe. Les liaisons sur Paris sont maintenues en date du 22 mars, la compagnie offrant six vols hebdomadaires entre le 6 et le 28 avril au lieu de dix vols puis passant à 5 vols hebdomadaires avec le début de la basse-saison touristique dans le Royaume jusqu’au 19 juin. La compagnie proposera de nouveau un vol quotidien au lieu de 10 vols hebdomadaires entre le 20 juin et le 24 octobre en Boeing 777-300ER. La ligne Bangkok-Bruxelles est en revanche supprimée jusqu’au 30 avril. Singapore Airlines doit annoncer en ce début de semaine quelles autres lignes aériennes vont être supprimées, la compagnie annonçant une réduction de 96% de ses capacités et l’immobilisation de 138 avions sur une flotte de 147 appareils. Sur l’Europe, le transporteur a cessé la desserte de ces dernières destinations telles que Londres et Zurich. Singapore Airlines effectuera cependant quelques fréquences sur Londres, Copenhague ou Zurich cette semaine avant la suspension totale.