Avis et la SNCF branchées en courant continu

Le loueur Avis a franchi une nouvelle étape dans son partenariat historique avec la SNCF en lançant un service multimodal 100% électrique. La nouvelle offre, qui mise particulièrement sur la clientèle du voyage d’affaires, est disponible depuis le 9 novembre en gare de Marseille et à Paris, gare de Lyon.

Déjà adepte du transport multimodal, avec notamment l’offre TGVair lancée avec différentes compagnies aériennes, la SNCF se tourne désormais vers la location de véhicules électriques, via son partenariat avec Avis. Depuis le 9 novembre dernier, dix voitures électriques – 6 à Paris-gare de Lyon, 4 à Marseille Saint-Charles – sont proposées aux voyageurs d’affaires, qui peuvent donc réserver leur véhicule non-polluant en même temps que leur billet de train, pour un déplacement porte à porte éco-responsable. Une démarche encore timide, mais vouée à prendre de l’ampleur si l’expérience s’avère concluante.

« Etre un acteur de référence dans le marché de l’éco-mobilité » : l’objectif affiché jeudi par Sonia Barrière, Directrice Ventes Loisirs, Marketing et Relation Client d’Avis, affiche la couleur, verte en l’occurrence, de cette nouvelle relation avec la SNCF. Outre l’évident avantage environnemental, c’est bien en termes financiers que les deux partenaires espèrent trouver preneur chez les voyageurs. Le véhicule – une Citroën C0 – est proposé à un tarif « classe A » (à partir de 35 euros la demi-journée, 75 euros par jour), et n’a pas à être réapprovisionné en énergie par le client avant son retour, la recharge étant assurée par Avis. Plus de facture carburant donc, mais des limites inhérentes au système, et à son lancement encore balbutiant. Pour le loueur, le temps de recharge total de la batterie (8 heures) devrait limiter le roulement d’un parc encore limité. Surtout, dans l’œil du voyageur, l’autonomie du véhicule dépasse difficilement les 100 km, la vitesse est limitée (130 km/h), et un travail pédagogique sera encore nécessaire pour convaincre et surtout rassurer. Là aussi, Avis entend lever les freins qui entourent l’électrique, en accompagnant systématiquement le client jusqu’à son véhicule pour lui expliquer son fonctionnement, finalement très semblable à une voiture traditionnelle automatique, le bruit en moins. Un centre d’appel est également disponible en cas de problème, avec une assistance 24h / 24. Reste à attendre le retour d’expérience prévu dans six mois environ par Avis et la SNCF pour connaître le sort réservé à l’offre multimodale électrique, et les nouveaux objectifs qui lui seront assignés.