Bangkok perd son statut de hub entre l’Europe et l’Australie

La forte réduction des lignes vers l’Australie proposées par Thai Airways International devrait affecter l’attrait de Bangkok comme plateforme de transfert entre l’île-continent et l’Europe, notamment sur les marchés haute-contribution.

Thai-Airways-A380
Un Airbus A380 de Thai Airways

Il existe finalement un choix de correspondances relativement limité entre Europe et Australie. Depuis le vieux continent, c’est surtout Singapore Airlines qui offre le réseau australien le plus vaste avec une demie-douzaine de villes, et des correspondances pratiques car courtes. Mais la compagnie singapourienne doit aussi faire face à la concurrence d’Emirates – partenaire du transporteur national australien Qantas –, de Qatar Airways mais aussi de Cathay Pacific et Thai Airways International.

Le transporteur national thaïlandais offrait généralement au départ d’Europe les tarifs les plus attractifs, notamment sur la haute contribution. Mais elle a décidé de jeter l’éponge sur le segment des passagers en transfert. La compagnie aérienne va certes continuer de voler vers l’Australie, mais elle réduit très fortement ses capacités entre Bangkok et Sydney, Melbourne, Perth et Brisbane. La compagnie, qui souffre toujours d’une situation financière difficile, souhaite réduire ses pertes sur de nombreux secteurs. Or, elle juge que le trafic en transfert vers l’Australie reste peu lucratif en raison de tarifs très bas en classe économique.

Thai Airways International va donc supprimer 10 fréquences hebdomadaires sur 39 d’ici la fin du mois avec la mise en place des horaires d’hiver IATA. Moins d’un million de sièges seront offerts en glissement annuel, comparé aux 1,2 à 1,4 millions de sièges proposés ses dernières années.

La compagnie thaïlandaise va cependant continuer de desservir ses quatre destinations en Australie mais elle proposera moins de vols vers Sydney, Melbourne et Brisbane. Selon le Centre for Asia Pacific Aviation, la capacité de Brisbane diminuera de 43%, celle de Sydney de 36% et celle de Melbourne de 21%. La capacité en sièges de Thai Airways International sur l’Australie diminuera ainsi de près de 30%, revenant à son niveau de 2006.

Seule Perth en Australie occidentale préserve sa fréquence quotidienne et verra même ses capacités augmenter, Thai mettant en service un Airbus A330 au lieu d’un Boeing 787. Melbourne continuera à être desservie par le tout nouvel Airbus A350, Brisbane par le Boeing 787-8 tandis que Sydney sera desservi par un Boeing 747-400.

Thai Airways International est le plus grand transporteur sur le segment Australie-Thaïlande représentant 58% de toutes les capacités en sièges. Elle est suivie par Emirates avec 18% et Jetstar avec 17% et Qantas avec 7%.