Fin du masque obligatoire chez Brussels Airlines

Brussels Airlines a décidé de lever l’obligation du port du masque à bord des appareils de la compagnie. Une mesure dont les voyageurs d'affaires bénéficient depuis le 3 mai.
Brussels Airlines
Le masque n'est plus obligatoire à bord des appareils Brussels Airlines depuis le 3 mai

Bonne nouvelle pour les voyageurs d’affaires qui empruntent régulièrement les appareils de Brussels Airlines : le port du masque n’y est plus obligatoire depuis mardi. « A partir de demain, 3 mai, le port du masque ne sera plus obligatoire pour les passagers et le personnel de cabine à bord des avions de Brussels Airlines. Cette décision a été prise aujourd’hui et a été communiquée aux passagers et au personnel« , a indiqué la direction de Brussels Airlines. Celle-ci poursuit : « Cela étend l’expérience à l’aéroport, où le masque n’est plus obligatoire depuis un certain temps, à l’avion lui-même« .

L’avion a toujours été un endroit où le risque d’infection est très faible

Une mesure qui fait figure d’exception dans le domaine des transports belges. En effet, le masque demeure obligatoire dans les trains et autres transports publics. La compagnie met en exergue le fonctionnement spécifique au secteur aérien pour justifier cette décision : « L’avion a toujours été un endroit où le risque d’infection est très faible, grâce aux systèmes de filtrage d’air avancés. Maintenant que le masque n’est plus nécessaire, nous faisons un pas de plus vers une expérience voyage « normale » après la pandémie. Dans certains aéroports étrangers, le masque est toujours obligatoire. Il est donc conseillé aux clients de vérifier les règles en vigueur dans le pays de destination avant de voyager », précise-t-on néanmoins chez Brussels Airlines.

une décision de la compagnie

A la différence des Etats-Unis, où la levée de cette obligation a été actée par une décision de justice, c’est donc Brussels Airlines qui a pu prendre cette mesure de manière relativement autonome. « C’est une décision de la compagnie, ça ne vient pas de chez nous », a confirmé une porte-parole du Ministère des Transports contactée mardi. Brussels Airlines précise toutefois que le gouvernement avait autorisé un tel assouplissement depuis un moment.

Pour l’heure, rien de nouveau en revanche dans le ciel français. « Nous appliquons la règlementation en vigueur, donc il n’y a pas de retrait du masque pour le moment« , indiquait mardi une porte-parole d’Air France.