Publi-Communiqué

Le changement climatique en tête des enjeux pour 2020

Selon le dernier sondage du Business Travel Show, le changement climatique est le défi principal auquel l’industrie du tourisme devra faire face en 2020.

Business Travel Buyer forecast 2020

Selon le dernier sondage du Business Travel Show, le changement climatique est le défi principal auquel l’industrie du tourisme devra faire face en 2020, alors que les acheteurs individuels se soucient plutôt de la réduction des coûts, qui sera une nouvelle fois leur plus gros enjeu l’année prochaine.

Le sondage du Business Travel Show, effectué sur 114 acheteurs européens du tourisme, a également montré que le stress créé par le Brexit semblerait s’estomper, alors que la durabilité devient une plus grande priorité. La pression mise sur les réductions des frais de déplacement d’entreprise, ressentie depuis quatre ou cinq ans, et n’ayant diminué qu’une seule fois – en 2018 – face au Brexit, est bel et bien de retour en tête de liste des enjeux.

Après avoir pris la tête l’année dernière, le Brexit redescend en 3e position du sondage Business Travel Show, juste devant « trouver une nouvelle agence (TMC) », présent dans le classement pour la deuxième année consécutive (en huitième position l’année dernière). « L’application des règles » est également de retour en 2019, après avoir été absente l’année précédente, et se glisse en 2e position du classement des acheteurs. Jef Robinson, gestionnaire de voyages, confie que c’est ce qui l’empêche de dormir la nuit, et plus particulièrement le fait d’ « influencer le comportement du voyageur au fil du temps ». D’après lui, « changer les comportements permettrait d’avoir un programme plus efficace et plus solide, avec de meilleurs fournisseurs. De nombreux voyageurs ne souhaitent pas quitter leur zone de confort, ou changer de fournisseur, malgré les bénéfices sur le court et le moyen termes ».

Il se peut que la nouvelle la plus intéressante de cette étude soit l’arrivée du développement durable dans ce classement du Business Travel Show, bien que seulement en neuvième place – ce qui reflète bien la prise de conscience croissante et le changement de dynamique en terme de réchauffement climatique. Le changement climatique (1er), les alternatives de voyage (6e) et la durabilité (9e) sont tous apparus sur la liste des enjeux auxquels doit faire face l’industrie du tourisme.

Jef Robinson pense également qu’il est possible – dans une certaine mesure – d’avoir un programme de voyages éthique qui inclurait : « la réduction des déplacements non essentiels, facilement remplacés par d’autres arrangements; un planning et des analyses améliorés concernant le tourisme des affaires interne. Par exemple, les réunions d’équipe, les revues trimestrielles, ou encore prioriser des fournisseurs qui possèdent des programmes éthiques et environnementaux solides, tout en se débarrassant des moins bons fournisseurs et partenaires ».

Inscrivez-vous aujourd’hui