Le Canada renforce encore ses mesures pour l’entrée sur son territoire

C'est à un nouveau tour de vis auquel doivent s'attendre les voyageurs qui peuvent encore se rendre au Canada. Désormais il est obligatoire de se faire tester (PCR) à l'arrivée sur le territoire du pays. En attendant les résultats, c'est une quarantaine obligatoire, y compris pour toute personne déjà vaccinée. 
vancouver est l'une des quatre villes du Canada dont l'aéroport peut accueillir des vols internationaux. (Photo: David G. Gordon, CC BY-SA 4.0 )

Il était déjà peu aisé de venir au Canada ces derniers mois. Ce sera pire à partir du 22 février. Le premier Ministre canadien Justin Trudeau a ainsi annoncé lors d’une allocution vendredi soir la mise à jour des conditions d’entrée pour les voyageurs aériens.

Toute personne arrivant de l’étranger devra à partir du 22 février se mettre en quarantaine obligatoire dans un hôtel autour de l’aéroport d’arrivée en attendant les résultats d’un nouveau test PCR au covid. Certes, le voyageur a le choix de l’établissement mais il devra couvrir personnellement l’ensemble des frais liés à ce séjour.

De trois à 14 jours en hôtel

Selon l’estimation du Premier Ministre, la facture s’élèverait ainsi à environ 1 200 euros (soit 2 000 C$) pour trois jours. Elle inclut les repas, le nettoyage, les mesures de prévention et de contrôle des infections, la sécurité et le transport entre l’aéroport et l’hôtel.

Le gouvernement espère ainsi maîtriser l’éventuelle propagation de nouvelles variantes au virus. En effet, les vols internationaux n’atterrissent plus que sur quatre aéroports internationaux. Lesquels ont plusieurs hôtels dans leur environnement immédiat.

Les trois jours en hôtel sont dans le cas d’un test négatif au Covid. Le prix d’un séjour sera bien plus élevé s’il s’agit bien évidemment de 14 jours à l’isolement dans le cas d’un test positif.

Les arrivées par voie terrestre sont également davantage contrôlées. Depuis lundi 15 février, tout voyageur en voiture doit présenter un test négatif et son lieu de quarantaine. Sinon, l’accès au territoire canadien lui est refusé. Il devra par ailleurs subir un second test à la frontière. En enfin, se soumettre à un nouveau test au bout de sa quarantaine. Dans le cas contraire, il risque une amende de 3000 dollars canadiens.