Expansion géographique, bracelets digitaux : Center Parcs investit sur l’avenir

La direction de Center Parcs a présenté jeudi les nouveaux axes de développement de la marque, dont bénéficiera la clientèle séminaires. Les années à venir seront marquées par l'arrivée de nouveaux domaines - en France, en Allemagne, et sur de nouveaux marchés européens -, et l'expérience clients profitera de nouvelles initiatives dans le digital. Coût de l'investissement : 620 millions d'euros.

Pascal Ferracci
Pascal Ferracci et Vanessa Diriart, Directeurs généraux de Center Parcs Europe et France

Avec un investissement chiffré à 620 millions d’euros à l’échelle européenne – dont 110 millions pour le seul marché françaisCenter Parcs regarde l’avenir avec ambition. Outre la rénovation du site historique des Bois-Francs, entamée en 2017 et mobilisant 41 millions d’euros, de nouveaux parcs viennent étoffer le réseau. Le site d’Allgäu a ainsi ouvert ses portes en octobre dernier, devenant ainsi le sixième domaine allemand de l’enseigne – et le plus grand sur ce marché – et le 24e à l’échelle de l’Europe, quelques mois après l’ouverture de Villages Nature Paris. Le marché français s’apprête d’ailleurs à accueillir un nouveau site, le septième, qui prendra ses quartiers dans le Lot-et-Garonne, dans la forêt des Landes de Gascogne. L’ouverture de ce premier domaine « mid-size » (400 cottages) est attendue avant l’été 2021. En marge de cette première ouverture dans le quart Sud-Ouest, c’est bien vers le Grand Est que se porte l’attention des responsables de Center Parcs : en Allemagne d’abord, où la marque entend surfer sur l’appétence de la clientèle locale pour son concept, en ciblant cinq nouvelles zone de développement dans l’Est du pays, puis sur de nouveaux marchés en Scandinavie (un site aurait déjà été identifié dans le Sud du Danemark), dans les pays de l’Est ainsi qu’en Suisse.

En marge de cette expansion géographique, Center Parcs entend mettre l’accent sur la sacro-sainte « expérience » client, en accordant une attention particulière aux nouvelles technologies. La principale innovation dévoilée par les responsables de l’enseigne sera visible au poignet des visiteurs, et incarnée par des bracelets digitaux. Objectif : « transformer des actions purement fonctionnelles en une expérience ludique« . Ouverture des portes, accès aux différents espaces et activités du domaine, et même paiement des prestations : le nouveau sésame introduit par Center Parcs s’apprête à fluidifier le parcours des visiteurs.

business as unusual

Ces différents axes de développement bénéficieront à la fois à la clientèle loisirs et aux événements d’entreprise, qui constituent selon Vanessa Diriart, Directrice générale de Center Parcs France, « un axe de développement fort » pour la marque. « A chaque fois que l’on rénove ou que l’on construit un domaine, nous y intégrons des espaces séminaires, événementiels et incentive. Nous sommes également en train de renforcer les moyens commerciaux sur cette offre. C’est pour nous un vrai pilier, que l’on tente de promouvoir sur le credo « business as unusual » » poursuit Vanessa Diriart, qui chiffre aux environs de 3% l’activité séminaire au sein de Center Parcs en Europe.

Vous aimez cet article ? Recevez notre newsletter