Investissements massifs pour les trains néerlandais NS

La compagnie ferroviaire néerlandaise Nederlandse Spoorwegen (NS) investit dans la modernisation de ses trains, améliorant ainsi ses performances en termes de ponctualité. La compagnie a également lancé une application mobile pratique pour ajuster ses capacités en fonction des trains bondés signalés par les usagers.

Nederlandse Spoorwegen
La compagnie Nederlandse Spoorwegen fait circuler quotidiennement 4 000 trains qui acheminent plus de 1,2 million de voyageurs

Les Chemins de fer Néerlandais (NS- Nederlandse Spoorwegen) continuent de travailler à l’amélioration de la ponctualité et du service. La firme hollandaise fait circuler quotidiennement 4 000 trains qui acheminent chaque jour plus de 1,2 million de voyageurs. L’entreprise, qui vient d’annoncer un bénéfice de 32 millions d’euros, a lancé la modernisation de son parc ferroviaire, lui permettant ainsi d’augmenter la ponctualité de ses trains. Un programme qui représente quelque trois milliards d’euros selon le PDG de l’entreprise Roger van Boxtel.

L’an dernier, NS a mis en service 58 nouveaux trains Sprinter et 2018 verra la livraison de 118 autres rames, auxquelles s’ajoutent également 79 nouveaux Intercity. La compagnie poursuit également la rénovation de ses trains à deux étages sur son réseau régional. 45 trains sont concernés, soit un investissement de plus de 500 millions d’euros qui permettront de remettre en service 242 voitures d’ici 2021 avec de meilleurs sièges équipés de prises électriques pour charger portables et tablettes et un éclairage plus agréable. Cela représentera une capacité totale de près de 25 000 sièges.

L’arrivée des 58 nouveaux trains Sprinter s’est traduite par une amélioration de la ponctualité des NS. Cette dernière se situait l’an dernier à 91,6% contre 90,6% en 2016 et 91% en 2015. L’entreprise espère désormais surpasser le niveau de 2014, quand 92,3% de ses trains partaient ou arrivaient à l’heure.

Nederlandse Spoorwegen
La compagnie Nederlandse Spoorwegen investit dans son matériel

En outre, l’introduction en décembre dernier d’un service cadencé de 10 minutes entre Amsterdam et Eindhoven via Utrecht a constitué une amélioration majeure sur le réseau. Cela représente une augmentation de capacité de 15%. Sur l’unique ligne à grande vitesse de l’opérateur HSL Zuid –  ligne sur laquelle circule notamment le Thalys -, le nombre de trains est en hausse cette année avec 269 fréquences quotidiennes contre 160 en 2016 et 233 l’an dernier. Plusieurs trains Intercity vers Bruxelles empruntent désormais la ligne grande vitesse ce qui réduit les temps de trajet.

Depuis le 4 avril, un service Eurostar relie Londres directement à Rotterdam et Amsterdam, effectué en 3h 40. Cependant, au retour, les passagers doivent compléter les formalités de contrôle de douanes à Bruxelles pour le Royaume-Uni. Les gouvernements britannique et hollandais travaillent à une solution de passage des douanes britanniques dès Amsterdam sur les modèles existants à Bruxelles et Paris. Il est prévu jusqu’à trois trains quotidiens non-stop entre Royaume-Uni et Pays-Bas. Une étude est également en cours pour évaluer une offre de train à grande vitesse entre Amsterdam et Groningen, qui permettrait de réduire le temps de parcours de deux heures à une seule.

Enfin, pour améliorer la disponibilité des places, les voyageurs ont désormais la possibilité de signaler tout train bondé directement sur l’application des NS, NS Reisplanner Xtra. Les informations ainsi collectées permettent aux NS d’ajuster le planning toutes les semaines en augmentant le nombre de trains ou de wagons. La même application permet également à chaque voyageur de voir à l’avance quel est le degré d’utilisation d’un train, permettant alors de changer son horaire de voyage en partant plus tôt ou plus tard. NS Reisplanner Xtra permet aussi d’intégrer tous les modes de transports publics, permettant à l’usage de maximiser les correspondances et moyens de transport, y compris la location d’un vélo…