Communication virtuelle : BCD Travel s’allie à Cisco

BCD Travel s'appuie sur son nouvel accord avec Cisco pour passer au
81% des responsables voyages auraient accès à la visioconférence

« Les solutions de communication virtuelle peuvent aujourd’hui se substituer aux déplacements dans nombre de cas ». Qui eut cru, lors de la création du groupe BCD en 1975, qu’un responsable d’agence de voyages – April Bridgeman en l’occurrence, senior vice president de BCD Travel et managing director d’Advito – puisse tenir un discours a priori incompatible avec les intérêts… d’une agence de voyages ? Les temps ont changé, et plutôt que de lutter contre cette alternative au business travel, la TMC entend désormais intégrer cette nouvelle composante à son offre en s’alliant à un poids lourd du secteur, Cisco. « Cet accord place BCD Travel, expert du voyages d’affaires, à l’avant-garde en matière d’utilisation de technologies de communication et de collaboration permettant d’augmenter le ROI des programmes de voyages d’affaires », selon le communiqué publié le 28 avril. Selon une enquête réalisée l’an passé par Advito, 81% des responsables voyages avaient accès à des installations de visioconférence ou de téléprésence, et 24% utilisaient des systèmes immersifs haut de gamme.

BCD Travel se tourne vers un poids lourd du secteur de la communication virtuelle : Cisco (DR)
BCD Travel se tourne vers un poids lourd du secteur de la communication virtuelle : Cisco (DR)

Bien sûr, l’accord conclu avec Cisco ne vise pas à substituer purement et simplement la téléprésence aux déplacements professionnels. « La communication virtuelle offre bien plus d’atouts que la seule économie d’un voyage », souligne d’ailleurs Andre Smit, responsable mondial de la division des ventes de solutions de communication chez Cisco. BCD Travel et Advito entendent ainsi intégrer ce nouveau partenariat dans une démarche plus globale de « Total Collaboration Management ». Objectif : responsabiliser les employés quant à leur décision de se déplacer ou non à une réunion, faciliter leur prise de décision, puis mesurer les progrès réalisés grâce à cette démarche.

 

BCD Travel est plutôt bien placé pour se saisir du dossier. Rappelons nous que lors de son déménagement en fin d’année 2014 – du 10ème au 2ème arrondissement parisien –  l’agence de voyage d’affaires avait également annoncé l’adoption du télétravail par 20% de ses effectifs. « Les mois qui viennent nous permettront de mesurer le succès du télétravail à Paris » expliquait alors Jean-François Lahitte, directeur des ressources humaines de BCD Travel France, qui ajoutait : « Nous comptons encourager également cette pratique à Montpellier et à Lille ». On ne pourra donc pas reprocher à la TMC de ne pas s’appliquer les bons conseils prodigués aux entreprises clientes…