Contrôles bagages : les aéroports britanniques se mettent à la 3D

Le Premier Ministre et le Ministre des Transports britanniques ont imposé aux aéroports du Royaume-Uni l’adoption de la technologie 3D pour le contrôle des bagages, avant la fin de l’année 2022.

Londres Heathrow DR
Les grands aéroports britanniques doivent adopter les contrôles bagages 3D d'ici la fin de l'année 2022

Terminer sa bouteille d’eau à la hâte, enlever son ordinateur portable et sa trousse de toilette transparente pour les disposer soigneusement dans des bacs différents : voilà le quotidien des voyageurs d’affaires, confrontés à des contrôles aéroportuaires plus ou moins chaotiques. La scène devrait pourtant disparaître prochainement du territoire britannique, à en croire les récentes dispositions prises par les autorités locales, sous l’impulsion de Boris Johnson. Entre deux déclarations sur le Brexit, le Premier Ministre s’est en effet penché sur le cas des aéroports britanniques, en demandant à ce que la technologies 3D y soit déployée dans toutes les grandes plateformes, et ce avant le 1er décembre 2022. Le recours à la 3D doit augmenter la fiabilité des contrôles, tout en fluidifiant le parcours passager. En effet, les voyageurs pourront laisser dans leur bagage cabine leur matériel électrique et leurs liquides, la limite actuelle de 100 ml devenant obsolète.

renforcer le rôle vital que jouent nos aéroports pour assurer la position du Royaume-Uni en tant que plaque tournante mondiale du commerce

« Nous abritons le plus grand réseau aérien d’Europe, avec des millions de personnes qui transitent par nos aéroports chaque année pour leur travail, leurs vacances et leurs visites familiales », rappelle Boris Johnson. « Nous sommes prêts à rationaliser ces voyages grâce au déploiement de cette technologie révolutionnaire – réduire les tracas pour les voyageurs et améliorer les mesures de sécurité. En facilitant plus que jamais les voyages à travers les aéroports britanniques, ces nouveaux équipements contribueront à renforcer le rôle vital que jouent nos aéroports pour assurer la position du Royaume-Uni en tant que plaque tournante mondiale du commerce, du tourisme et des investissements », poursuit le Premier ministre.