Crise du Covid : l’Allemagne passe de la 3G à la 2G

La règle sanitaire des 3G se transforme peu à peu en 2G. La recrudescence des cas de Covid a poussé l'Allemagne à renforcer les restrictions, tandis que l'Autriche est en confinement total pour trois semaine.
Les nouvelles règles adoptées par le gouvernement fédéral (Graphique: deutschland.de)

La 3G se transforme en 2G… Cela n’a en fait rien à voir avec les fréquences du haut-débit d’Internet. En Allemagne, pour pouvoir venir dans le pays et prendre part à la vie quotidienne, il fallait jusqu’à présent suivre la règle des 3G : Geimpft (Vacciné), Genesen (Guéri) ou Getestet (Testé). Mais la recrudescence des cas de Covid en Europe Centrale a changé la donne. L’Autriche s’est ainsi mise en confinement totale depuis le 22 novembre pour trois semaine.

L’Allemagne hésite encore à suivre l’exemple autrichien, ayant en tête les dommages économiques que constituerait une mise sous cloche du pays. On s’achemine vers une stratégie « 2G ». Cette dernière signifie désormais une interdiction dans les lieux publics fermés de gens non-vaccinés muni du seul test PCR ou antigénique négatif. On parle aussi d’un possible confinement strict des personnes non vaccinées.

La règle 2G s’applique ainsi dans tous les Länder depuis le 19 novembre. Les précurseurs avant cette date étaient le Bade-Wurtemberg, de Bavière, de Berlin, de Hambourg, de Hesse ou encore de Saxe.

Cependant, il existe une relative latitude de décision. Ainsi à Berlin comme à Hambourg, ce sont les restaurateurs ou propriétaires de café qui peuvent encore décider un protocole 3G -dans le cas d’une faible densité- ou de passer en 2G. En Saxe (région de Dresde et Leipzig) en revanche, le port du masque FFP2 est devenu obligatoire avec un protocole 2G est imposé dans tout le Land. De fait, la structure fédérale de l’Allemagne rend les règles toujours plus compliquées, car elles varient en effet d’une région à l’autre.

Graduation des risques

Le gouvernement fédéral a du donc s’accorder avec les Länder fédéraux pour adopter une échelle commune de graduation de gestion de la pandémie. Cette échelle suit la saturation des hôpitaux. Si certains districts passent au niveau 9 -avec une saturation totale des services de santé, ces districts seront alors en confinement strict, à l’image de l’Autriche. Une certitude pourtant : les non-vaccinés sont plus ou moins mis à l’index désormais !

D’autres pays réimposent des quarantaines pour les voyageurs non-vaccinés. C’est le cas de la Lithuanie ou encore la Norvège. La liste devrait probablement s’allonger dans les prochaines semaines.

(Article mis à jour le 22 novembre)