Easyjet abolit ses taxes d’administration sur l’achat des billets

Easyjet est l’une des dernières grandes compagnies low cost en Europe à finalement renoncer à percevoir des frais administratifs sur les paiements par carte de crédit. Une initiative qui s'inscrit dans une tendance globale.

DR
Easyjet supprime les frais administratifs sur les paiements par carte de crédit

La taxe de 10 euros – initialement 6 euros – qui s’appliquait depuis 2012 à tous les vols effectués sur easyJet a été abolie au 1er octobre. Selon la direction de la compagnie, « les frais d’administration ont été supprimés dans le cadre d’un examen continu de nos frais et charges. Cela améliore la transparence des prix pour nos clients et réduit sa complexité ».

La compagnie aérienne imite en fait un grand nombre de transporteurs low cost qui au cours des deux dernières années ont décidé de procéder à cette suppression. Ryanair, l’un des premiers à abandonner les frais administratifs sur les cartes crédit, avait en revanche ajouter des suppléments pour les bagages et légèrement augmenté ses tarifs. Autre compagnie low cost particulièrement prisée des hommes d’affaires, l’allemand Eurowings n’impose aucune taxe supplémentaire pour tout paiement par carte de crédit. Il semble que seule la compagnie ultra-low cost Wizz Air perçoive encore une taxe de huit euros par réservation.

Mouvement similaire en Asie

En Asie, le transporteur low cost AirAsia a annoncé début septembre supprimer ses frais d’administration au départ de Malaisie. Il est vraisemblable que ses filiales en Indonésie, Philippines et Thaïlande, suivent rapidement ce mouvement. Scoot, la filiale low cost de Singapore Airlines, a également aboli le 23 septembre dernier ses frais administratifs qui pouvaient atteindre jusqu’à 7,50 euros par transaction.

« L’évolution des systèmes de paiement grâce aux améliorations technologiques a permis d’absorber une partie importante des coûts associés aux transactions de paiement », expliquait le PDG de Scoot, Lee Lik Hsin. « Depuis mars 2018, nous avions progressivement supprimé les frais de paiement pour certains marchés. Nous sommes finalement prêts à les éliminer à l’échelle mondiale », ajoutait-il lors de l’annonce officielle de la compagnie. Seul le transporteur vietnamien Vietjet perçoit encore une taxe administrative dans la région… Et elle est l’une des plus élevées, à 10,50 euros par trajet !