Easyjet se renforce à Bâle et Genève

EasyJet, premier transporteur à Genève et Bâle continue de se renforcer sur ses deux plates-formes avec des nouvelles lignes parfaitement adaptées à la demande des voyageurs d’affaires. Dans un autre développement, le transporteur annonce son arrivée sur l’axe Paris-Pau, mais pour une période d’essai d’un mois…

easyJet
easyJet affiche de grandes ambitions pour Genève et Bâle-Mulhouse

Sans easyJet, les aéroports de Genève et de Bâle-Mulhouse ne seraient que l’ombre d’eux-mêmes. La stratégie du transporteur low-cost est claire : viser un marché « premium ». Sur l’aéroport franco-suisse, easyJet a conquis une part de marché de 60%, exploitant pas moins de 67 lignes aériennes. Le transporteur relie actuellement dix villes françaises depuis Bâle, dont Biarritz, Bordeaux, la Corse (Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari), Montpellier, Nantes, Nice et Toulouse.

La compagnie aérienne a inauguré en juin six fréquences hebdomadaires entre Bâle-Mulhouse et Vienne. Et elle ne s’arrête pas là. Elle annonce pour cet hiver l’ouverture de trois nouvelles destinations depuis la métropole suisse. Bâle-Mulhouse sera relié à partir du 19 octobre jusqu’à trois fois par jour à l’aéroport de Berlin-Tegel, outre les vols déjà existant vers Berlin Schönefeld. Easyjet propose actuellement quatre vols quotidiens sur Schönefeld. La compagnie va également inaugurer le 28 octobre trois vols hebdomadaires entre la métropole suisse et Varsovie.

Le transporteur est également numéro 1 à Genève-Cointrin, proposant un réseau de 80 lignes ; sur la France, easyJet propose déjà des vols vers la Corse (Ajaccio, Bastia, Calvi), Bordeaux, La Rochelle, Lille, Nantes, Nice, Paris Orly et Toulouse. Elle génère plus de 45% de l’ensemble du trafic passagers de la métropole romande. Pour cet hiver, Easyjet poursuit également son développement à Cointrin. Elle va ainsi proposer cet hiver quatre liaisons par semaine à destination de Varsovie et relier Rennes par trois fréquences par semaine.

Par ailleurs, au départ de France, le transporteur va tester pendant un mois une nouvelle ligne intérieure entre Paris CDG et Pau-Pyrénées. Il s’agira d’un vol quotidien exploité entre le 4 février et le 4 mars : Ce sera la première fois qu’easyJet se posera à Pau et si l’expérience s’avère concluante, le vol sera vraisemblablement pérennisé, proposant ainsi une alternative à Air France. La compagnie annonce également le lancement cet hiver d’une liaison quotidienne entre Paris CDG et Berlin Schönefeld.