EasyJet vise le trafic affaires

Face à la croissance des voyages à titre professionnel, easyJet entend renforcer son offre destinée aux voyageurs d'affaires.

©easyjet

EasyJet continue de creuser son sillon auprès des voyageurs d’affaires. L’adaptation de son produit à une clientèle demandant flexibilité, fiabilité et simplicité se traduit par une croissance remarquable de ses passagers premium. Entre 2012 et 2018, le nombre de passagers voyageant pour un motif affaires est passé de 10 millions à plus de 15 millions, l’an dernier ayant d’ailleurs enregistré une croissance de 17 %. Les experts estiment que près de 25 % de tous les passagers de la compagnie voyagent pour des raisons professionnelles. La recette par passager s’est accrue de 14,4 % sur ce segment premium, une progression permise au développement de la compagnie à Berlin, mais due aussi aux grèves de transporteurs nationaux comme Air France qui ont stimulé les ventes.

Au-delà des nouvelles lignes, la compagnie veut encore renforcer sa part de marché dans le monde des affaires à travers trois objectifs : une optimisation des horaires sur les grandes lignes aériennes et des fréquences supplémentaires pour renforcer le nombre de vols dans les créneaux horaires les plus demandés par la clientèle affaires ; le développement de contrats directs avec sa clientèle d’entreprises et la mise en ligne d’un site dédié aux PME pour leur permettre de réserver plus facilement et d’automatiser la facturation ; et, enfin, le lancement d’une gamme de produits plus personnalisée comprenant de nouveaux tarifs professionnels et forfaits comme le Flight Club for Business Partners. Avec l’objectif pour easyJet d’atteindre un bon équilibre entre le trafic passagers de loisirs et d’affaires.