Des économies directes grâce au paiement virtuel selon HRS

Une étude de la plate-forme de réservation hôtelière HRS montre que les solutions de paiement virtuel réduisent le coût direct des dépenses hôtelières à travers une anticipation des réservations et un recours plus courant aux établissements indépendants.
MOYENS DE PAIEMENT : Règlements à la carte

La plate-forme de réservation hôtelière HRS montre un impact sensible des solutions de paiement virtuel sur les coûts directs des déplacements professionnels dans son livre blanc “Savings through Transparency”, “La transparence, source d’économies”. Pour réaliser cette étude, 30 000 réservations d’hôtel ont été analysées, la moitié d’entre elles ayant été effectuées avant la mise en place du paiement virtuel et l’autre moitié après. Ce livre blanc met en lumière une baisse moyenne de 12 % du prix de la réservation, passé de 112,3 € à 98,6 € après l’intégration d’une solution de paiement virtuel centralisée.

Pour expliquer ce phénomène, HRS énonce deux facteurs avec, comme première constatation, des délais de réservation plus longs. Avec la mise en place d’un paiement centralisé, les voyageurs d’affaires ont tendance à réserver leur chambre de façon plus précoce – 11 jours en moyenne en amont du déplacement contre 8,5 jours auparavant, soit 2,5 jours plus tôt. Une anticipation qui se traduit souvent par des tarifs moins élevés.

D’autre part, l’adoption d’un système de paiement virtuel semble aussi se traduire par un changement d’habitudes chez les voyageurs d’affaires. A la place des établissements gérés par de grands groupes internationaux, les cadres professionnels ont une propension plus grande à rechercher des hôtels indépendants ou de chaînes régionales, qui pratiquent généralement des prix de chambres moins onéreux. Selon l’étude, alors que ces établissements ne représentaient que 30 % des réservations avant la mise en place de la solution, leur proportion a par la suite atteint 40 %. Dernier effet bénéfique, le taux de non-présentation, de “no-show”, à l’origine de frais supplémentaires pour les entreprises, a lui aussi diminué de 4,1% à 3,5%.

L’étude montre que la transparence apportée par les solutions de paiement virtuel oriente les voyageurs vers des hôtels moins chers, remarque Christian Gall, vice-président Solutions de paiement d’HRS. En effet, leurs comportements évoluent et ils réalisent des économies… sans même s’en rendre compte. Ce phénomène éclaire sous un autre jour les discussions autour des avantages du paiement virtuel, puisque jusqu’à présent on parlait surtout d’économies indirectes.

Car les solutions de paiement virtuel, à l’image de celles proposées par AirPlus et American Express, partenaires de HRS, n’en conservent pas moins leurs vertus cardinales pour les entreprises comme pour leurs collaborateurs. C’est à dire une simplicité d’utilisation avec une carte de paiement créée à la demande pour garantir et régler les réservations, une intégration dans les outils de gestion des entreprises ne nécessitant plus le fastidieux traitement des notes de frais ainsi, pour les sociétés, qu’une une vision consolidée de leurs dépenses voyages.