Emmanuel Dupart, directeur délégué de France Congrès

Selon France Congrès, quel intérêt représentent les salons spécialisés en tourisme d’affaires ?

Emmanuel Dupart : La finalité d’une participation à un salon professionnel est pour l’essentiel commerciale ; même si peu d’affaires se signent directement sur place. La réussite dans notre secteur d’activité repose pour partie sur la bonne pratique du marketing relationnel. Le salon est un média d’image et de promotion de l’offre disponible ou à venir, c’est une place d’échanges et une opportunité intéressante pour capter de nouveaux clients et rencontrer les principaux relais d’opinion. Enfin, c’est un lieu d’observation du marché et de ses évolutions très précieux.

Quel regard portez-vous sur l’efficacité d’un salon ?

E. D. : Un salon, quel qu’il soit, se prépare et se suit. Le retour sur investissement dépend beaucoup de la capacité de l’exposant à bien gérer l’amont et l’aval de l’opération, sans oublier la qualité de la présence sur le salon : contenu, décorum… Mener une évaluation juste de l’efficacité d’une manifestation sous-entend que l’on ait défini préalablement des objectifs, ce qui n’est pas systématique dans la pratique. Dans tous les cas, le salon est un élément important dans le dispositif promotionnel, mais ne peut se suffire à lui-même.

Quels sont, pour vous, les salons les plus importants ?

E. D. : En France, nos membres sont surtout présents sur les salons Bedouk MC & IT, Réunir, plus récemment Heavent, sans oublier les Rencontres France Congrès que nous organisons. Quant à l’étranger, EIBTM, Confex et Imex comptent parmi les rendez-vous majeurs et souvent incontournables pour les villes françaises travaillant l’international.