Étude : les aéroports les plus propices au travail à distance

Powwownow a récemment publié une étude comparant les aménagements business des 50 aéroports les plus fréquentés du monde. L’entreprise de télécommunications a ainsi dressé la liste des hubs offrant une situation idéale aux voyageurs souhaitant travailler en attendant leur vol.
Les 10 aéroports les plus propices au travail à distance.

Nombre de voyageurs d’affaires envisagent de travailler dans l’aéroport en attendant leur vol. Powwownow a justement publié sur son site internet le classement des aéroports les plus propices au travail à distance. La ponctualité des vols, la qualité globale du service ou encore l’accès au Wifi ont notamment été pris en compte dans la note attribuée à chaque hub. L’aéroport de Tokyo Narita arrive en tête du classement avec la note de 7,4 sur 10. Deuxième aéroport le moins fréquenté de la liste, il propose 30 lounges aux voyageurs et un accès gratuit au WiFi. Les aéroports de Bangkok Suvarnabhumi et de Moscou Sheremetyevo complètent le podium. Concernant les aéroports français, seul Paris-CDG fait partie du classement. Ce dernier se positionne à la 21e place avec une note globale de 6,3.

L’aéroport d’Atlanta à la dernière place

Avec la note de 5,1 sur 10, l’aéroport d’Atlanta arrive quant à lui à la dernière place du classement. En effet, l’aéroport le plus fréquenté du monde dispose seulement de 15 salons et ne satisfait pas les voyageurs qui lui attribuent la note de 0,9 sur 10. Il obtient malgré tout de bons résultats en ce qui concerne la ponctualité (8,4) et la qualité du service (7,4). Londres Gatwick le suit de près avec la note globale de 5,6 et une confiance des passagers de 0.6 sur 10.

aeroports
Les 10 aéroports du monde les moins propices au travail à distance.

L’enquête révèle enfin que tous les aéroports du classement offrent aux voyageurs un accès gratuit au WiFi, sauf celui de Barcelone-El Prat. Malgré cela, c’est l’aéroport le plus apprécié par les passagers (8 sur 10).