Etude Concur : anticiper n’est pas économiser

Concur a publié récemment une étude analysant le lien entre le délai d’anticipation de la réservation et le prix de la chambre d’hôtel. Contrairement aux idées reçues, les voyageurs d'affaires les plus prévoyants ne sont pas récompensés en termes de tarifs.

DR
Selon Concur, le prix des chambres tend à diminuer à l'approche de la date d'arrivée

Il est généralement admis, dans le monde du loisirs comme dans celui des déplacements professionnels, qu’une réservation anticipée est synonyme d’économies. La dernière étude Concur met à mal cette logique, tout du moins dans le domaine de l’hôtellerie d’affaires.

Selon le spécialiste des solutions de gestion des déplacements et frais professionnels, le coût d’une chambre d’hôtel a tendance à diminuer au fur à mesure que se rapproche la date du départ. En Allemagne, en France, et à plus forte raison au Royaume-Uni, les voyageurs d’affaires semblent avoir intérêt à garer un œil sur les offres de dernières minutes, comme le confirme le graphique suivant :

Concur
Le tarif des chambres d’hôtels diminue avec le temps selon la dernière étude Concur

A l’heure actuelle, toujours selon cette étude Concur, un voyageur d’affaires sur quatre (24%) réserve sa chambre entre 15 et 30 jours avant le départ. 13% des sondés attendent les trois derniers jours et seuls 3% d’entre eux osent la réservation le Jour J.

Concur
La réservation de dernière minute demeure très marginale dans le voyage d’affaires selon Concur