Etude : CWT sonde le rapport des voyageurs d’affaires à l’innovation

Une nouvelle étude publiée mardi par CWT décrypte le lien entre voyage d’affaires d’affaires et innovation, en pointant notamment des différences culturelles, en fonction des zones géographiques.

DR
CWT a sondé plus de 2 700 voyageurs d’affaires dans 18 pays.

Si le rapport publié le 9 juillet par CWT ne dévoile pas véritablement de « scoop », il a le mérite d’affiner la perception du rapport entre voyageur d’affaires et innovation, notamment sous un angle géographique. En effet, la TMC note que la part des voyageurs français qui se disent favorables à l’innovation (68%) s’avère légèrement supérieure à la moyenne européenne (66 %), mais en deçà de la moyenne globale (71 %), sachant que quelque 2 700 voyageurs d’affaires ont été sondés, dans une vingtaine de pays. La zone Amérique se montre la plus friande de ces nouveaux outils, puisque 75 % des professionnels nomades sont ouverts à l’innovation, 3% des sondés se disant réticents.

Quant aux outils les plus plébiscités par les voyageurs d’affaires, le podium des indispensables est trusté par les téléphones portables (81 %), qui devancent les ordinateurs (52 %) et les chargeurs de batterie portables (41 %), ces derniers passant ainsi devant des tablettes en net recul par rapport à 2017.

Au rayon des innovations les plus couramment utilisées, c’est l’enregistrement en ligne qui se distingue, devant les services Google et les outils de réservation en ligne. Suivent les applications mobiles de voyage mais aussi les empreintes digitales et les scanners rétiniens pour la sécurité aéroportuaire, preuve s’il en fallait que la biométrie se fait une place de choix dans le quotidien des voyageurs d’affaires. La zone Asie Pacifique se distingue dans la mesure où les professionnels privilégient les services Google et les outils de réservation en ligne.