Etude Egencia : la technologie plébiscitée pour gagner en productivité

Egencia publie la 4ème édition de l’étude "Business Travel and Technology", une enquête internationale qui met en évidence les attentes des voyageurs d’affaires vis-à-vis des outils à disposition.
Egencia Business Travel and Technology
66% des voyageurs d’affaires souhaitent gérer et réserver leurs déplacements professionnels depuis n’importe quel appareil mobile

Quelque 4500 voyageurs d’affaires ont été interrogés en avril et en mai dans le cadre de cette nouvelle étude « Business Travel and Technology » publiée par Egencia. Pour cette quatrième édition, neuf marchés représentatifs du business travel ont été sondés : l’Australie, le Canada, la France, l’Allemagne, la Norvège, Singapour, la Suède, le Royaume-Uni et les États-Unis. Ce dernier marché se distingue d’ailleurs par son appétence en termes de connectivité. En effet, 63% des voyageurs d’affaires américains souhaitent utiliser les SMS pour mettre à jour leurs voyages planifiés, contre 48% pour la moyenne internationale. De même, alors que 43% des sondés pensent que les avancées de l’Intelligence Artificielle (IA) amélioreront leurs expériences voyages, le chiffre grimpe à 55% pour les voyageurs d’affaires US. Quant au Wi-Fi en vol, il améliorerait la productivité pour un voyageur sur deux (49%), mais ne serait remboursé que par une minorité d’entreprises (29%).

Nous sommes à un tournant du voyage d’affaires

Dans l’ensemble – et sans grande surprise – les professionnels nomades plébiscitent le recours aux nouvelles technologies, tous supports confondus. Ainsi, les deux tiers des voyageurs d’affaires (66%) souhaitent gérer et réserver leurs déplacements professionnels depuis n’importe quel appareil mobile, et non plus seulement depuis leur smartphone. Là aussi, le marché US se distingue avec un pic à 76%. Pour beaucoup, l’humain ne devrait donc intervenir qu’en cas de perturbation. Selon cette étude « Business Travel and Technology », un voyageur sur deux (50%) évite ainsi les interactions avec une tierce personne lors d’un déplacement, sauf si elles rencontrent un problème. Les mots d’ordre du voyage d’affaires en 2017 seraient donc la productivité et l’autonomie. « Nous sommes à un tournant du voyage d’affaires, où les produits autonomes ne sont plus suffisants. Les attentes des voyageurs d’affaires sont plus fortes que jamais : ils veulent avoir accès aux informations de façon instantanée et aux outils de gestion sur chacun de leurs appareils, tout en opérant de manière autonome », souligne Rob Greyber, Président de Egencia.