Etude Liligo : les aéroports européens améliorent leur offre wi-fi

Une étude publiée par Liligo compare les offres des aéroports européens dans le domaine du Wi-Fi gratuit. La France figure en troisième position du classement en termes de proportion d’aéroports offrant une connectivité gratuite. Le marché français est néanmoins celui qui compte le plus d’aéroports permettant aux voyageurs d’affaires de se connecter gratuitement.

L'accès gratuit au wi-fi devient la norme dans les aéroports européens (DR)
L'accès gratuit au wi-fi devient la norme dans les aéroports européens (DR)

L’étude dévoilée récemment par Liligo a été menée dans 28 pays de l’Union Européenne, en plus de la Russie et de la Suisse. Le moteur de recherche de voyage en a tiré différents classements, analysant pays par pays les offres de wi-fi gratuit proposées aux voyageurs dans les aéroports. Où l’on apprend, entre autres, que la France se fait damer le pion par l’Espagne (76%) et surtout la Finlande en termes de proportion d’aéroports proposant un accès gratuit au wi-fi dans ses aéroports. En effet, l’ensemble des 22 aéroports internationaux finlandais proposeraient un accès non seulement gratuit mais aussi illimité à la connectivité sans fil, contre 48% des plateformes françaises. On notera sur ce point que les aéroports européens ont fourni de gros efforts sur le dossier du Wi-Fi, dans la mesure où, quatre ans plus tôt, on ne comptait que deux aéroports finlandais « branchés », neuf en France, et une seule et unique plateforme de l’autre côté des Pyrénées.

La France peut néanmoins se targuer de compter le plus d’aéroports connectés (40), loin devant son dauphin espagnol (28). En métropole, sur 72 aéroports, 25 plateformes de ne proposeraient pas le d’accès au réseau Wi-Fi. Aujourd’hui, la connectivité semble donc être devenue la règle, sinon la norme, pour accueillir les voyageurs d’affaires dans les meilleures conditions. Ainsi 82 % des aéroports de l’Union Européenne offrant une connexion gratuite au réseau Wi-Fi n’imposeraient pas de limite de temps. La connectivité est limitée à une heure dans 17 % des cas, et une faible minorité des aéroports (1%) offrent un accès inférieur à 60 minutes, selon l’étude Liligo qui souligne par ailleurs la montée en puissance d’un modèle différencié, avec la mise en place d’un service Premium, payant, permettant de profiter d’un débit bien plus important que l’offre de Wi-Fi gratuit. Enfin, en queue de peloton, Liligo désigne la Grèce comme le plus faible ratio (13%) d’aéroports proposant le wi-fi gratuit, l’Allemagne se classant 5ème de ce classement des « mauvais élèves » avec 27%.