Les Etats-Unis prépareraient la réouverture pour 28 pays européens

Selon Reuters, l'administration Trump pourrait donner son feu vert à la levée de l'interdiction pour les visiteurs étrangers de se rendre aux Etats-Unis. Un cadeau d'adieu de Donald Trump ou un cadeau de bienvenue au monde de Joe Biden ? 
La Maison Blanche à Washington (Photo: CC BY-SA 3.0)

Plusieurs responsables de l’administration américaine ainsi que plusieurs compagnies aériennes ont déclaré à l’agence Reuters que la Maison Blanche envisageait très sérieusement de lever l’interdiction d’entrée sur le territoire américain à de nombreux pays. Parmi les possibles heureux bénéficiaires figurent 27 pays européens, incluant les membres de l’Espace Schengen ainsi que l’Irlande. On trouverait également le Royaume-Uni et le Brésil.

Ce serait une grande première alors que les frontières des Etats-Unis seront restées fermées pratiquement pendant toute l’année 2020. L’administration Trump avait imposé en mars ces restrictions de voyages aux citoyens européens afin de contenir la pandémie de coronavirus.

Une politique de contrôle qui a montré en fait ses limites. Les Etats-Unis sont- malgré la fermeture des frontières- le pays le plus touché du monde par la pandémie de covid. On y recensait le 26 novembre  près de 13,5 millions de cas et  270 000 morts.

L’inefficacité des frontières fermées dans la lutte contre la pandémie

Le plan de réouverture des frontières a déjà obtenu l’aval des membres du groupe de travail de la Maison Blanche sur le coronavirus, de la santé publique et d’autres agences fédérales. L’administration américaine reconnaît en effet  que les restrictions n’ont plus de sens aujourd’hui. En revanche, une telle mesure donnerait un sérieux coup de pouce à l’activité des compagnies aériennes internationales.

Le président sortant Donald Trump n’a cependant pas encore pris de décision finale. La pandémie en Europe continue en effet de produire chaque jour des chiffres de contamination inquiétants.

Tout comme le fait qu’il n’est pas sûr que l’Europe donne de son côté son feu vert au retour des citoyens américains. Le calendrier d’application de cette mesure reste donc encore très flou. Seule certitude côté Etats-Unis: l’administration a déjà indiqué qu’elle refusera l’entrée sur son territoire à tout citoyen s’étant rendue en Chine ou en Iran

Les Etats-Unis ont depuis une semaine allégé quelque peu le protocole d’entrée sur son territoire. Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) a publié samedi dernier de nouvelles recommandations de voyage et de dépistage pour les voyageurs aériens internationaux. Ces derniers devraient désormais  « se faire tester par un test viral 1 à 3 jours avant leur vol. Les voyageurs devraient se faire tester 3 à 5 jours après leur voyage et rester chez eux durant une semaine ».