FCM se lance dans l’aventure « business travel ready » d’Airbnb

FCM Travel Solutions vient d’officialiser un partenariat avec Airbnb en vue d’intégrer le leader de l’économie au catalogue d’hébergement proposé aux voyageurs d’affaires.

Airbnb
FCM propose maintenant le catalogue business travel d'Airbnb à ses clients australiens et néo-zélandais

Airbnb quadrille peu à peu l’ensemble du paysage du voyage d’affaires, à l’échelle internationale. Pour l’heure, seuls l’Australie – le marché domestique de la TMC – et la Nouvelle-Zélande voisine sont concernés par le partenariat avec Airbnb dévoilé le 12 juillet par FCM Travel Solutions. Mais nul doute que l’agence de voyages d’affaires entend bien étendre cet accord au-delà de l’hémisphère Sud.

La TMC australienne – désormais représentée dans l’Hexagone par l’ancien 3mundi, devenue FCM France – propose donc désormais à ses clients le catalogue “Business Travel Ready” d’Airbnb. Près de 3 millions de logements adaptés aux attentes de la clientèle affaires sont ainsi disponibles partout dans le monde. Ils intègrent notamment le wifi, des espaces de travail, et un check-in accessible 24h/24. En plus du label business travel développé par le leader de l’économie collaborative, les entreprises peuvent aussi pré-approuver une liste de logements, et les intégrer ainsi à leur politique voyages.

Les premiers tests menés par FCM et Airbnb semblent concluants, dans la mesure où les employés ont donné à leur expérience une note moyenne de 4.76/5 étoiles, pour un prix moyen de 55 euros la nuitée.

FCM Travel Solutions n’est pas le premier acteur du business travel à se tourner vers Airbnb pour moderniser son offre d’hébergement et s’adapter aux nouveaux usages des voyageurs d’affaires. Il y a tout juste un an, à la mi-juillet, les trois grandes TMC – American Express, CWT et BCD Travel – s’étaient déjà rapprochées de la plateforme collaborative qui s’est également associée à Airplus, le spécialiste des solutions de paiement pour les déplacements professionnels. Les enjeux sont variés : rationaliser la dépense, localiser le voyageur pour assurer son devoir de protection, éviter de frustrer des professionnels attirés par cette offre alternative, souvent liée au bleisure. Une tendance qu’il est désormais impossible de nier pour les acteurs traditionnels du marché, puisque le nombre de voyages d’affaires sur Airbnb aurait triplé en 2016. « Des employés issus de 250.000 entreprises dans 230 pays se sont déjà inscrits pour utiliser les services d’Airbnb dans le cadre de leur travail« , souligne d’ailleurs le communiqué.