Formation initiale… et continue

Outre les quelque 3000 titulaires de BTS entrant chaque année sur le marché du travail, on dénombre environ 5 000 étudiants universitaires s’initiant au tourisme, via des formations variées, mais pouvant se chevaucher, en l’absence d’un cadre bien défini. Quant à la formation continue, la dépense globale qui lui est consacrée, tous secteurs confondus, a fortement augmenté au cours des quinze dernières années.

Mais le taux d’accès à la formation continue demeure relativement faible pour l’ensemble des métiers liés au tourisme. Tel est le constat du rapport Franco. Dans les petites structures, les agendas des chargés de voyages leur permettent rarement de se libérer pour suivre un cycle de formation continue.

Dommage : car pour de nombreux professionnels, cette formation continue est l’une des conditions nécessaires pour rester compétitif dans un secteur de plus en plus concurrentiel.