France Relance : cinq milliards d’euros consacrés au ferroviaire

Le plan "France Relance" du gouvernement Jean Castex promet quelque cinq milliards d'investissements dans la relance du ferroviaire. 

france-relance-perrache
Gare de Lyon-Perrache (Photo: LC)

L’enveloppe totale pour les transports s’élève à un peu plus de 11 milliards d’euros et va permettre d’accélérer la transition écologique de la France. Le Premier Ministre Jean Castex a précisé que cette enveloppe aidera à la rénovation des voies ferrées, à de nouveaux ponts ferroviaires, au retour des trains de nuit ou encore à transférer le fret routier vers le rail avec la gratuité des péages d’accès.

Pour les voyageurs, les premiers signes concrets seront la relance des lignes de trains de nuit Paris-Pyrénées et Paris-Nice. La ligne vers les Pyrénées comprendra les dessertes de Tarbes, Lourdes et Hendaye. Dans une interview sur RTL datée du vendredi 4 septembre, le président de la SNCF Jean-Pierre Farandou a précisé avoir pour objectif décembre 2021 pour la remise en circulation de ces trains. La SNCF consacrera 100 millions d’euros à l’acquisition de nouvelles voitures ou à la modernisation de ses actuels wagons de nuit.

Renaissance ferroviaire dans le sud-ouest

Le plan de relance va aussi aider au retour de lignes secondaires abandonnées depuis une décennie. Comme, par exemple, la ligne de train direct Lyon-Bordeaux via Roanne abandonnée en 2014. Au total, ce sont quelque 9000 km de lignes secondaires dont la réouverture devrait être réévaluée.

Si la priorité reste les « trains du quotidien », quelques projets de nouvelles lignes pourraient cependant être approuvées. L’une des plus vraisemblables est la LGV Montpellier-Perpignan. Cette dernière traîne dans les cartons de la SNCF depuis 25 ans. Sa réalisation permettrait enfin d’assurer une connexion ferroviaire à grande vitesse entre le sud de la France et l’Espagne. Un autre projet d’envergure est le réaménagement du nœud ferroviaire de Toulouse et de la ligne ferroviaire vers Bordeaux pour l’arrivée de la LGV.

Enfin, le plan Castex comprend 1,2 milliard dédié aux transports en commun et l’accélération du plan vélo. Il permettra notamment de soutenir la création de nouvelles lignes RER, TER ou de tramways sur tout le territoire.