SNCF, RATP, Air France : la grève se poursuit le 6 décembre

Le mouvement de grève se poursuit sur les réseaux SNCF et RATP, dont les opérations s’annoncent très perturbées le vendredi 6 décembre. Chez Air France, l'impact sera bien plus mesuré.

SNCF
La grève perturbe une nouvelle fois les opérations SNCF le 6 décembre

Comme l’on pouvait s’y attendre, le mouvement de grève nationale aura encore un fort impact sur les déplacements ce vendredi 6 décembre. La SNCF prévoit notamment 1 TGV sur 10 en moyenne, et 15% du trafic en moyenne sur le réseau Transilien. Pour les voyageurs d’affaires à l’international, la journée s’annonce également très complexe, avec 1 train sur 2 sur le réseau Eurostar, 2 sur 3 pour Thalys et un aller-retour Lyria entre Paris et Bâle. Les opérations SVI entre la France et l’Italie sont interrompues, tout comme celles d’ALLEO vers l’Allemagne ou de Ellipsos vers l’Espagne.

Prévisions détaillées :

Trafic TGV : 

  • Axe Est : 1 train sur 10
  • Axe Atlantique : 1 train sur 6
  • Axe Nord : 1 train sur 10
  • Axe Sud-Est : 1 train sur 10
  • Intersecteurs : Aucune circulation
  • Ouigo : 1 train sur 6 (1 aller-retour Paris-Bordeaux, 1 aller-retour Paris-Marseille, 1 aller-retour Paris-Strasbourg, 1 aller-retour Lyon-Montpellier)

Trafic Intercités : 

  • Trains Intercités de nuit : pas de circulation
  • Trains Intercités de jour : trafic très perturbé
  • Paris – Clermont Ferrand : 1 aller-retour
  • Paris – Brive : 1 aller-retour
  • Paris- Rouen – Le Havre : 6 allers-retours
  • Paris – Caen : 4 allers-retours
  • Paris- Granville : 1 aller-retour
  • Paris – Nevers : aucune circulation
  • Nantes – Lyon : aucune circulation
  • Nantes – Bordeaux : aucune circulation
  • Clermont Ferrand – Béziers : aucune circulation
  • Clermont Ferrand – Lyon : aucune circulation
  • Bordeaux-Marseille : aucune circulation
  • Toulouse – Hendaye : aucune circulation

La RATP entrevoit pour sa part « une légère amélioration » pour le 6 décembre, mais table une nouvelle fois sur « un trafic extrêmement perturbé« . Ainsi, la ligne 4 rejoint le cercle restreint des lignes de métro rescapées – avec les lignes 7, 8 et 9 – fonctionnant uniquement aux heures de pointe. Les métros 1 et 14 affichent un risque logique de saturation mais devraient fonctionner normalement. Les autres lignes de métro resteront immobilisées. On attend par ailleurs un RER sur 2 sur la ligne A, et 1 sur 3 sur la ligne B, l’interconnexion à Gare du Nord étant suspendue. L’arrivée du week-end ne marquera pas la fin des perturbations. La RATP prévient en effet : « Concernant la journée du samedi 7 décembre, les déplacements domicile-travail étant moins nombreux, la RATP concentrera ses efforts sur l’après-midi entre 13h et 18h. La journée du dimanche devrait quant à elle connaître un trafic extrêmement réduit« .

Enfin, chez Air France, c’est un préavis des contrôleurs aériens du 5 au 7 décembre qui perturbe les opérations. La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) a donc anticipé en demandant aux compagnies de réduire leur programme de vols sur six aéroports : Paris CDG, Orly, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. Air France devrait donc assurer assurer l’ensemble de ses vols long-courriers, plus de 90 % des vols moyen-courriers, et près de 70 % des vols domestiques. La compagnie précise néanmoins : « Des retards et des annulations de dernière minute ne sont toutefois pas à exclure« .