Hôtellerie à Bangalore : Indian Palace et hôtels design

L’hôtellerie de Bangalore suit la forte hausse de la demande affaires, en proposant à la fois de luxueuses plages de verdure au cœur de la ville et des hôtels ultra modernes auprès des nouveaux centres “business”.
Hôtellerie Bangalore

Au commencement était le Bronson’s West End… Le 125e anniversaire d’un établissement tombé il y a près de trente ans dans le giron du groupe Taj célèbre les tout débuts de l’hôtellerie à Bangalore. Depuis 1887 et les dix chambres d’une petite pension installée auprès d’un campement d’officiers anglais jusqu’à la réputation internationale acquise par ce palace labellisé Leading Hotels, l’icône a fait du chemin. Le bâtiment originel est devenu un spa au confort moderne et les voiturettes de golf sillonnent désormais le domaine. Mais son charme colonial opère toujours, vestige d’un temps où la verte Bangalore était surnommée “Garden City”, et non pas cette “Silicon Valley” à l’Indienne d’aujourd’hui.

Pour autant, le développement spectaculaire du grand Bangalore n’a pas eu raison de cette atmosphère hors du temps que protège jalousement le Taj West End. “L’une des valeurs ajoutées de cet hôtel, outre l’excellence de son personnel, c’est la garantie du calme qu’il offre aux voyageurs d’affaires, tout en étant situé en pleine ville”, résume Sanjay Sood, directeur de l’hôtel. Plus de 60?% de la clientèle est composée de clients réguliers qui bénéficient d’un service sur-mesure offert par un personnel aux petits soins. Des voyageurs qui ont eu de glorieux prédecesseurs, Winston Churchill, le prince Charles ou plus récemment Bill Gates, que l’hôtel se plaît à citer en guise de références de son prestige.

Nichées dans une végétation protectrice – le parc de huit hectares totalise près de 125 espèces d’arbres, pour certains plus que centenaires –?, les 117 chambres du complexe n’en sont pas moins connectées au WiFi, preuve que l’hôtel a su évoluer avec son temps. Les équipements de réunions et séminaires ont également mis l’accent sur les nouvelles technologies, tandis que l’offre de restauration est à l’image de la ville : cosmopolite. Outre la gastronomie indienne, les voyageurs peuvent s’essayer à la cuisine vietnamienne au Blue Ginger ou déguster les spécialités méditerranéennes du Mynt.

Central toujours, à moins d’un kilomètre du complexe UB City et ses quatre tours hébergeant commerces et bureaux, l’ITC Gardenia figure lui aussi au panthéon de l’hôtellerie d’affaires bangaloraise. Dans cet établissement de 292 chambres, l’ambiance est épurée, presque zen, placée sous le signe du végétal. Résolument “durable”, l’hôtel s’inspire en effet des jardins qui ont fait la réputation de la ville. Son patio arboré intérieur, occupé par le restaurant-bar Lotus Pavillon, est dominé par un toit végétal, tandis que son gigantesque hall d’entrée est surplombé d’un cube captant l’air pour alimenter l’établissement en climatisation naturelle. Cinq restaurants complètent la carte culinaire, dont le Edo et ses spécialités japonaises. À noter aussi que l’hôtel est le premier de la ville à s’être doté d’une piste d’hélicoptère. Moins “durable”, mais potentiellement utile…

Style “palais de maharadja”

Plus loin en direction de l’Est s’élève un autre passage obligé à Bangalore. Majestueux, le Leela Palace a lui aussi misé sur le très haut de gamme. Luxe et démesure plongent le résident dans un imposant décor oriental, inspiré du palais royal de Mysore. Comme tous les hôtels de luxe à Bangalore, l’établissement offre paix et sérénité au milieu d’un vaste jardin à l’écart de l’agitation urbaine. Il propose 357 chambres sur la route de l’ancien aéroport, où l’on retrouve le raffinement à l’Indienne, complété par une galerie commerciale haut de gamme.

Image previewEnseigne business lancée par le groupe indien Taj Hotels, Vivanta est symbolique de ces nouvelles marques qui offrent aux hommes d’affaires tous les équipements nécessaires à la poursuite de leur activité, le tout dans un environnement résolument design et à deux pas des points de rendez-vous, comme ici à Bangalore, dans le nouveau quartier de Yeshwantpur.

Autre quartier, autre ambiance : à Yeshwantpur, l’un des nouveaux pôles de la ville, le dernier né de la marque Vivanta se positionne clairement à destination de la clientèle business. Inauguré en 2011, l’hôtel est encore entouré des grues qui façonnent jour après jour un quartier en devenir. Le terminus du métro, quelques mètres plus haut, témoigne de la situation stratégique de l’hôtel, à proximité du World Trade Center. On y retrouve les canons de cette enseigne affaires lancée par Taj, avec un décor contemporain à la fois design et fonctionnel. Les 327 chambres ont été conçues avec soin.?Les espaces sont à la fois aérés et pratiques, à l’image de ces bureaux le plus souvent orientés vers les baies vitrées. Côté “meetings & events”, les salles de réunions regroupent plus de 1600 m² d’installations dotées notamment de systèmes de vidéoconférence. À l’ombre des palaces orientaux qui ont pris souche dans le “vrai Bangalore”, Vivanta by Taj illustre cette nouvelle génération d’hôtels business qui complètent progressivement le parc hôtelier de la mégapole. Deux nouveaux représentants de l’enseigne sont d’ailleurs prévus dans les prochaines années, dont une nouvelle adresse à Electronic City.

Plus au Nord enfin, le grand écart urbain créé par l’inauguration du nouvel aéroport international est peu à peu comblé par les grands noms de l’hôtellerie. Le Movenpick Bangalore, tête de pont de l’hôtelier suisse sur le marché indien, se présente d’ailleurs fièrement comme “l’établissement cinq étoiles le plus proche de l’aéroport”. Inauguré en 2011, il propose 182 chambres, et sept salles de réunions à même d’accueillir jusqu’à 500 personnes.   Pour voir les choses en grand sur ce marché en pleine évolution.

Ouvertures en chaîne

Rares sont les grandes chaînes hôtelières encore absentes de Bangalore. L’explosion de la ville en tant que destination affaires a entraîné une forte hausse de la demande en hébergement, partagée entre établissements historiques et nouveaux arrivants. “C’est une concurrence saine, bonne pour la ville.?Notre marque est assez forte pour relever le défi proposé par tous ces nouveaux hôtels” résume d’ailleurs Sanjay Sood, directeur du Taj West End. Le nombre de chambres ouvertes récemment par des enseignes hôtelières  – 1820 – est le deuxième le plus important en Inde derrière Delhi.

Et la tendance devrait se prolonger ces prochaines années car l’offre devrait tripler d’ici 2016 selon HVS*, avec une part significative d’établissements longs séjours. Le segment congrès et séminaires suscite aussi une attention particulière. Bangalore ne figure qu’en troisième position des destinations MICE en Inde du Sud, derrière Hyderabad et Chennai, et le gouvernement compte bien activer ce nouveau levier de croissance. Les deux grands centres de conventions – le Bangalore International Exhibition Centre (BIEC) et le Karnataka Trade Promotion Organization (KTPO) – devraient bientôt être rejoints par un troisième pôle événementiel à proximité du nouvel aéroport, une zone appelée à se développer et attirer l’hôtellerie d’affaires.

Bloc-notes

 Taj West End • 25 Race Course Road • Tél.?: +91 80 6660 5660 • E-mail : westend.bangalore@tajhotels.com • Internet : www.tajhotels.com

ITC Gardenia Bengaluru • No.1, Residency Road • Tél. : +91 80 22119898 • E-mail : reservations.itcgardenia@itchotels.in • Internet : www.itchotels.in

The Leela Palace • #23, Kodihalli, Old Airport Road • Tél. : + 91 80 2521 1234 •?E-mail?: reservations.bangalore@theleela.com • Internet : www.theleela.com

Vivanta by Taj Yeshwantpur • 2275 Tumkur Road • Tél. : +91 80 6690 0111 • E-mail : Vivanta.yeshwantpur@tajhotels.com • Internet : www.vivantabytaj.com

Mövenpick Hotel & Spa Bangalore • 115 Pipeline Road • Tél. : +91 80 4300 1000 • E-mail : hotel.bangalore@moevenpick.com • Internet?: moevenpick-hotels.com