L’hôtellerie d’aéroport garde le cap à Londres, Francfort et Los Angeles

Un nouveau Courtyard by Marriott à Londres City, l'achèvement d'un complexe Sheraton et Marriott à Francfort, un duo Hyatt House et Hyatt Place à Los Angeles, en plus de nombreux Holiday Inn Express à venir : l'hôtellerie d'aéroport maintient son développement en vitesse de croisière.
Un Courtyard by Marriott vient d'ouvrir près de l'aéroport de London City.
Un Courtyard by Marriott vient d'ouvrir près de l'aéroport de London City.

Alors que le trafic aérien reprend progressivement, l’hôtellerie d’aéroport s’enrichit de nouveaux établissements de par le monde. Récemment, IHG a annoncé la préparation en cours de plusieurs Holiday Inn Express à proximité des hubs de Madrid Barajas et de Séville en Espagne, de Rome Fiumicino en Italie et d’Ankara en Turquie, tous attendus à l’horizon 2022-2023. En Allemagne, la marque économique vient aussi de démontrer l’adaptation de son offre à prix doux près des grands carrefours de transport, puisqu’elle vient d’installer son plus grand hôtel en Europe, fort de 455 chambres, près de la gare de Dusseldorf.

Pour revenir aux hôtels d’aéroport, à Londres, c’est un Courtyard by Marriott qui a ouvert ses portes le 8 novembre dernier à cinq minutes à pied de l’aéroport de London City. Plus proche établissement du hub d’affaires de la capitale britannique, l’hôtel répond à plusieurs attentes des voyageurs, pour commencer en leur offrant 184 chambres à prix abordables. Mais, de par sa proximité, le Courtyard by Marriott se pose aussi en alternative à l’offre de l’aéroport en matière de salons et de restauration avec son café Starbucks, son marché Grab and Go et son concept de restauration Kitchen & Bar, ouvert toute la journée. Naturellement axé sur les déplacements professionnels, le Courtyard by Marriott propose aussi trois salles de réunion interactives et un centre d’affaires équipé.

« Historiquement, les voyageurs d’affaires utilisant l’aéroport de London City avaient pour choix deux salons hors site à la fréquentation élevée et une gamme limitée d’options de restauration dans le terminal lui-même« , a décrit Chris Thomas, le directeur général de l’hôtel. Ce dernier souligne également que, le programme de réaménagement de l’aéroport étant suspendu jusqu’en 2023 au moins, son établissement offre une autre option de lounge de départ « aux voyageurs désireux de profiter de la rapidité du processus d’enregistrement de l’aéroport. »

Duo Sheraton-Marriott à l’aéroport de Francfort

Autre hub européen à avoir récemment vu apparaître un hôtel tout neuf, celui de Francfort. En l’occurrence, il ne s’agit pas à proprement parler d’un nouvel hôtel, mais de l’achèvement d’un vaste projet de transformation du Sheraton Frankfurt Airport Hotel & Conference Center. Ouvert depuis 1975, cet hôtel a entamé avant la pandémie une phase de rénovation s’étalant sur trois ans. Parfaitement situé pour les voyageurs d’affaires, entre le terminal 1 et la gare de trains longue distance, ce complexe comptant trois bâtiments a été repensé pour abriter sous un même toit deux enseignes emblématiques du voyage d’affaires. Dans ce cadre, un des ailes abrite depuis 2020 un hôtel Marriott de 233 chambres disposant de sa propre entrée.

Chambre Premium du Sheraton Frankfurt Airport Hotel & Conference Center.
Chambre Premium du Sheraton Frankfurt Airport Hotel & Conference Center.

Pour poursuivre cette évolution, outre un nouveau design pour les 779 chambres du Sheraton – dont 236 premium avec vue sur les pistes, il restait encore à achever la modernisation de son centre de conférence et de certains des ses espaces. Le Sheraton présente désormais de nouvelles suites – trois Sheraton Club et sept Junior -, et un nouveau lounge Sheraton Club situé au niveau du hall. Quant à l’immense centre de conférences de plus de 4 000 m2, comptant près de 60 salles de réunions et pouvant accueillir des événements jusqu’à 1200 participants, sa remise au goût du jour de ses espaces est terminée.

Du contemporain et du long séjour à Los Angeles

On le voit avec Marriott et Sheraton à Francfort ou encore avec le combo des marques ibis et ibis budget récemment présenté à Londres Heathrow : regrouper deux marques dans un même projet est une des tendances hôtelières du moment. Hyatt vient lui aussi de le démontrer près de l’aéroport de Los Angeles avec un ambitieux complexe à la dimension à la fois business et détente.

Pour l’occasion, le groupe américain a associé une de ses marques lifestyle, Hyatt Place, et une enseigne plus destinée aux longs séjours, Hyatt House. Avec vue sur les pistes de l’aéroport, le complexe, qui a ouvert en novembre, s’inscrit dans la transformation en cours du hub californien. Un projet d’envergure, au coût de 14 milliards de dollars, qui verra notamment la mise en opération en 2023 d’un train automatique qui reliera les terminaux de l’aéroport, le métro et déposera aussi les passagers au pied des hôtels Hyatt.

Lobby du Hyatt Place LAX / Century Blvd.
Lobby du Hyatt Place LAX / Century Blvd.

Dans ce quartier aéroportuaire en pleine évolution, les deux établissements prennent place dans un bâtiment datant de 1967 dessiné par l’architecte Welton Becket, celui-là même qui a donné à l’aéroport son bâtiment emblématique, le Theme Building. Le design, conçu par carrier johnson + Culture, reflète de ce fait l’esthétique des années 1960.

Tandis que le Hyatt Place LAX / Century Blvd compte 272 chambres, le Hyatt House propose de son côté 129 suites avec cuisines équipées et salons séparés. Ils se partagent un espace événementiel de près de 1 000 mètres carrés en intérieur et extérieur, doté de deux salles de réunion. Mais ces hôtels se démarquent aussi avec le plus haut rooftop de la zone aéroportuaire, agrémenté qui plus est de la seule piscine extérieure du quartier. A cela s’ajoute deux concepts de restauration innovants, Greenleaf Kitchen & Cocktails, faisant rimer « healthy » et gastronomie, et sur le toit-terrasse le restaurant de cuisine californienne ShoresLAX, les deux pouvant être privatisés.