Centres d’affaires : locaux et prestations à la demande

Interview : Alexis Motte, PDG de Mobilitis, cabinet de conseil et de stratégie immobilière

Pourquoi opter pour un bureau hébergé dans un centre d’affaires plutôt que pour un local dans un immeuble traditionnel ?

Alexis Motte : Dans les locaux traditionnels, l’entreprise a un loyer, des charges, un coût d’installation équivalant à un loyer annuel, et un coût de vie. À cela il faut ajouter une garantie de loyers de deux ou trois mois et une caution de neuf mois. Dans un centre d’affaires, elle peut tout simplement arriver et se contenter de brancher son ordinateur. D’autre part, elle réalise des économies sur le coût de vie grâce aux services mutualisés.

La solution des centres d’affaires a-t-elle une limite ?

A. M. : À terme, la location d’un bureau en centre d’affaires est 20 % plus élevée qu’une location en bail… Plus la location perdure, moins cette solution est rentable. Il est également difficile pour une entreprise de personnaliser ses bureaux et d’avoir sa propre organisation. À cause de la crise économique, les valeurs locatives sont en baisse de 20 % à 40 % depuis un an et les bailleurs sont prêts à négocier.

Quelles sont les tendances dans l’aménagement des bureaux ?

A. M. : La tendance s’oriente vers un environnement de travail collaboratif. La génération qui arrive sur le marché cherche du plaisir et une ambiance plus qu’un salaire. Par conséquent, il est nécessaire, afin d’attirer ces jeunes talents et les garder, d’aménager des locaux équipés de nouvelles technologies et de proposer des espaces de vie pour se détendre, se concentrer… D’autre part, sachant que le poste de travail est occupé seulement à 50 %, voire à 30 %, une vraie réflexion s’engage sur le concept de bureau partagé.

Centres d’affaires : locaux et prestations à la demande