Bucarest : l’âme entrepreneuriale de la Roumanie

Interview de Teodor Blidarus, président de l’Association Patronale du Software et des Services, managing partner de Softintelligence

Climat d’affaires, opportunités et exemples de réussite : Teodor Blidarus, un des experts de l’IT les plus connus en Roumanie, évoque les points forts du marché bucarestois.

Teodor Blidarus, président de l’Association Patronale du Software et des Services, managing partner de Softintelligence

Comment qualifieriez-vous le milieu d’affaires de Bucarest ?

Teodor Blidarus – Le milieu d’affaires de la capitale a beaucoup changé ces 10 dernières années, ce qui a contribué énormément à placer l’économie roumaine à la deuxième place parmi les taux de croissance les plus élevés de l’espace européen. On y retrouve des centres R&D importants des compagnies internationales (Microsoft, Oracle, Amazon), les bureaux centraux de quelques start-up roumaines devenues licornes (NDLR : c’est à dire valorisées à plus d’1 milliard d’euros, à l’image de UiPath) et beaucoup d’accélérateurs, créant un milieu propice à l’entrepreneuriat. En plus, ici tout le monde parle l’anglais, à tous les niveaux de management.

Quelle est la situation de la fintech sur le plan local aujourd’hui ?

Teodor Blidarus – Ce domaine est encore tout jeune, avec un potentiel fantastique. De nombreuses institutions financières globales à l’instar de Deustche Bank, Erste, ING Bank ont choisi Bucarest pour y installer leurs centres d’innovation. D’où l’on peut déduire que les Roumains commencent à enrichir leurs compétences techniques déjà connues et reconnues avec un savoir-faire très important dans le secteur bancaire, des assurances et des investissements. Au-delà de la digitalisation des grandes banques, il y a aussi des initiatives intéressantes d’innovation des activités de gestion de finances personnelles, intelligence artificielle, robotique, paiements, solution d’analyse des risques du big data. Pour citer quelques exemples : Pago, FintechOS, SymphoPay, etc.

Qu’est-ce qui fait de Bucarest une destination intéressante pour le tourisme d’affaires ?

Teodor Blidarus – Je pense qu’à l’instar de deux autres villes phare, Cluj et Iasi, Bucarest est actuellement un noyau fort d’innovation, qui ambitionne de constituer la principale place européenne de rencontres entre entrepreneurs et investisseurs. Ceux qui souhaitent y placer leur argent peuvent trouver un milieu devenu encore plus mature ces derniers années, avec un climat d’investissement en plein développement. Rien qu’en 2018, cinq fonds privés européens de capital-risque ont ouvert des bureaux à Bucarest. Ainsi, on peut parler d’excellentes opportunités d’investissement, d’un marché en forte progression, d’un nombre croissant de start-up et de success stories de plusieurs sociétés roumaines qui ont connu une croissance globale ces dernières années. Je pense que nous avons tous les ingrédients pour revendiquer le titre de « marché européen le plus intéressant pour les investisseurs étrangers ».

Bucarest : l’âme entrepreneuriale de la Roumanie