Interview : Jean-Maurice Hébrard, directeur d’ERAI, Chine Entreprise Rhône-Alpes International

«La Région Rhône-Alpes et la municipalité de Shanghaï ont développé des liens étroits»

Quels sont les objectifs du pavillon Rhône-Alpes ?

Jean-Maurice Hébrard – Depuis 1986, la Région Rhône-Alpes et la municipalité de Shanghaï ont développé des liens étroits dans les domaines de l’économie, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la culture. Pour sa première participation à une Exposition universelle, la Région Rhône- Alpes a l’ambition d’ériger son modèle urbain en faisant la promotion du concept de ville “multipolaire”, une alternative à la mégalopole, une nouvelle vision du “vivre ensemble”. Parmi 117 candidatures, deux projets rhônalpins ont été sélectionnés dans le cadre original de “l’Espace des meilleures pratiques urbaines” : le pavillon écoconstruit et le projet Villes lumière.

Le pavillon asurera-t-il uniquement la promotion des entreprises de la Région ?

J.-M. H. – L’une des fonctions du lieu est de promouvoir les entreprises et les acteurs économiques de la Région à qui les organisateurs offrent la possibilité, pendant 26 semaines, de valoriser leurs expertises sur le thème des transports, des industries culturelles et de l’image, ou encore des nouvelles énergies et de l’éco-construction. Le but est aussi de présenter leurs innovations, de créer des rencontres B to B avec leurs partenaires chinois et de faire connaître leur savoir-faire au grand public.

Est-il question de maintenir le pavillon après la fin de l’Expo 2010 ?

J.-M. H. – Le pavillon Rhône-Alpes sera maintenu après l’Expo 2010. L’ambassadeur de Chine en France a vivement encouragé la création d’une plate-forme pérenne pour la coopération entre Rhône-Alpes et Shanghaï.