Interview : Nicole Spitz, directrice générale du Negresco

«Ici, tout a une histoire, chaque oeuvre d’art et chaque chambre est unique»

Comment l’idée d’une restauration complète du Negresco est-elle venue ?

Nicole Spitz – Le Negresco fêtera ses 100 ans en 2012. C’était donc une formidable occasion de l’ancrer dans le XXIe siècle. Nous avons entrepris une rénovation de fond en comble dans une démarche d’éco-palace, avec l’accord de madame Augier, la célèbre propriétaire, qui décide elle-même de tout, dans un vrai souci du détail. Au total, ce seront plus de 10 millions d’euros d’investissement pour ce palace qui reste le seul en France à appartenir encore à une famille.

Quelle sera la grande nouveauté ?

N. S. – Sans aucun doute, l’executive floor du cinquième étage qui sera entièrement équipé en domotique ; ce qui permettra au client de “dialoguer avec sa chambre” dès la réservation. Par exemple, la télévision s’allumera automatiquement à la chaîne qu’il aura choisie, la température de sa chambre sera celle désirée… En somme, la chambre “reconnaîtra” le client et ses goûts. C’est une première en France.

Le Negresco restera-t-il le palace-musée de légende ?

N. S. – Bien sûr, mais avec quelques changements. Nous ne parlerons plus de l’hôtel Negresco, mais du Negresco, qui devient notre marque, et pour laquelle nous allons créer notre propre ligne de produits d’accueil. Quant au “palace-musée”, je préfère dire musée vivant. Ici, tout a une histoire, chaque œuvre d’art et chaque chambre est unique, le lieu a une âme, une vie.