Isabelle Rousset – Responsable de la communication -Aéroport de Lyon

Quelle est l’évolution du budget de la sûreté à Lyon depuis quatre ans ? Quelle est la part financée par le passager aujourd’hui ?

Isabelle Rousset – Le budget a été multiplié par quatre en quatre ans, soit 25 millions d’euros en 2005 (contre 7 millions d’euros en 2000), dont 15 millions d’euros concernent le marché Sécuritas et 10 millions d’euros l’équipement. Les passagers acquittent une redevance sûreté/sécurité fixée par l’État. Cette dernière était de 2,41 euros en 2000, 7,73 euros en 2005 et devrait s’élever à 8 euros en 2006 sur l’aéroport de Lyon.

Quelles ont été les mesures adoptées pour renforcer la sûreté en termes d’investissements humains et matériels ?

I. R. – L’effectif des agents de sûreté est passé de 100 à 400 et il y a eu un investissement dans le domaine des équipements de contrôle des bagages de soute et en cabine. Par exemple, au terminal 2, inauguré en avril dernier, nous avons consacré 8 millions d’euros à l’inspection et au filtrage de quelque 4 200 bagages de soute par heure. Nous avons aussi mis en place des systèmes de contrôle d’accès en surface. Y compris pour tout le personnel de l’aéroport.

Travaillez-vous sur des solutions d’accélération des flots de passagers, malgré ces mesures de sûreté renforcées ?

I. R. – Nous y travaillons effectivement depuis plusieurs années avec la mise en place d’équipements de plus en plus efficaces et rapides. Tous les contrôles passagers sont centralisés sur huit postes de sûreté, ce qui permet de fluidifier les accès en zone restreinte. La totalité des portiques seront changés entre 2005 et 2006 pour un montant de 300 000 euros. Les nouveaux portiques permettent une détection affinée et donc une fouille accélérée. D’autre part, une expérience vient d’être lancée sur l’utilisation de la radiographie des passagers pour éviter les palpations. Nous allons aussi intégrer progressivement un système biométrique pour le contrôle d’accès en zone d’embarquement, système que nous continuons de tester.