La SNCF présente OuiGo : le TGV low-cost sur les rails le 2 avril

La SNCF a présenté ce mardi 19 février sa nouvelle offre à bas coût. Les nouvelles couleurs rose et bleue de OuiGo s'ajouteront à la palette des déplacements professionnels dès le 2 avril 2013, moyennant quelques concessions. Les billets sont en vente depuis aujourd’hui (16h), pour des trajets entre Marne-la-Vallée et le quart Sud-Est de la France - Lyon, Montpellier et Marseille, notamment – à partir de 10 euros.

Moins d’un mois après avoir célébré en grande pompe le cap des 2 milliards de voyageurs, le TGV prend un nouveau virage historique : celui du low-cost. OuiGo, « la grande vitesse hyper-accessible », a été présentée le 19 février par la SNCF, qui lance dans la foulée la mise en vente des premiers billets dès ce mardi après-midi sur le site dédié. Attendue depuis plusieurs mois comme une petite révolution dans le rail français, la nouvelle offre à bas coût s’élancera sur le réseau le 2 avril prochain sur l’axe Marne-la-Vallée Chessy – Marseille Saint-Charles – Montpellier Saint-Roch. Comme prévu, la compagnie ferroviaire a donc opté pour des gares secondaires : l’un des compromis à prendre en compte pour les voyageurs en quête d’économies. La classe unique et la nouvelle limite bagage – une valise en cabine et un sac à main – s’ajoutent au nouveau « contrat de voyage » proposé par la SNCF, qui impose également d’arriver 30 minutes avant le départ pour faciliter le contrôle des billets, et supprime la voiture bar. Résultat : une capacité revue à la hausse pour atteindre 1268 passagers dans quatre rames à deux niveaux, soit 20% de voyageurs supplémentaires.

En contrepartie, la grille tarifaire se veut inédite, avec un prix d’appel à 10 euros et un tarif unique sans frais annexe ni frais de dossier. Sur le modèle des compagnies aériennes low-cost, la SNCF permet par ailleurs d’ajouter différentes options à la carte, moyennant finance : prise électrique, bagage supplémentaire, information par SMS figurent parmi les services désormais optionnels. Le temps de trajet lui, reste sensiblement inchangé : 3h15 pour un voyage Marne-la-Vallée – Marseille, et 1h50 pour rallier la gare de Lyon Saint-Exupéry. Au total, OuiGo devrait assurer 62 rotations par semaine, et effectuer en moyenne deux allers-retours quotidiens entre la région parisienne et Marseille. « Avec OUIGO, SNCF réaffirme son leadership européen sur la grande vitesse en proposant un modèle de production qui concilie qualité de service, sécurité et petits prix » résume la compagnie ferroviaire dans le communiqué publié ce 19 février.