La SNCF roule avec la DB sur le Marseille-Francfort

Le rail européen a franchi une nouvelle étape sur la voie de la coopération, avec l’inauguration le 23 mars de la ligne Marseille-Francfort, fruit du partenariat entre la SNCF et l’Allemand Deutsche Bahn.
SNCF Voyages/J.J. D'Angelo

La nouvelle ligne TGV lancée vendredi rapproche de 90 minutes les villes de Francfort et Marseille, pour un trajet total de 7h45 : une avancée rendue possible par la coopération accrue entre la SNCF et son homologue allemand de la Deutsche Bahn (DB), et l’utilisation de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône. L’autre point fort de la nouvelle liaison réside dans la mise en place de l’Euroduplex : le nouveau TGV, qui accueille les voyageurs sur deux niveaux, atteint une vitesse de pointe de 320 km/h. Il assure un aller par jour dans chaque direction, quittant Marseille à 8h14 pour rejoindre Francfort à 15h58, et ralliant au retour la gare St Charles à 21h46. La ligne dessert les gares d’Aix-en-Provence, Avignon, Lyon, Mâcon, Chalon-sur-Saône, Besançon, Belfort et Montbéliard, Mulhouse, Strasbourg, Baden-Baden, Karlsruhe et Mannheim

 
 « Après le succès du Paris-Stuttgart-Munich et du Francfort-Paris, la nouvelle ligne Rhin-Rhône ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du transport franco-allemand à grande vitesse, opéré conjointement par SNCF et DB » souligne Barbara Dalibard, Directrice Générale de SNCF Voyages. Les deux partenaires ferroviaires entendent miser sur le succès croissant du TGV franco-allemand qui, depuis son lancement en 2007, gagne du terrain sur son concurrent aérien. « Un nombre croissant de clients préfère voyager en train directement de centre ville à centre ville, si bien que le rail a pu encore augmenter sa part de marché en 2011 : avec 56% de parts de marché entre Paris et Stuttgart, le train a clairement pris l’avantage sur l’avion » se félicitent les responsables de la SNCF dans un communiqué.
 
Image preview

De droite a gauche : Barbara Dalibard, Directrice générale SNCF Voyages ; Dr Rüdiger Grube, Président du conseil d’administration de Deutsche Bahn ; Petra Roth, maire de Francfort ; Roland Ries, senateur maire de Strasbourg ; Jean-Claude Desseigne, Vice-Président du Grand Lyon (Photo SNCF Voyages / Jean-Jacques D’Angelo)