La valse des pioches

Atout ou contrainte pour le passager ? Tout dépend de quel côté on voit la chose, mais les aéroports français ne cessent de croître et d’investir dans de nouvelles infrastructures. Ces dernières années, des aérogares ont vu le jour à Ajaccio, Beauvais et Pau, une grandiose expansion est venue couronner le terminal 2 à Nice tandis que les aéroports de Bâle-Mulhouse et Lyon se sont radicalement métamorphosés. Et ce n’est pas fini. Marseille a entamé les travaux de réaménagement du terminal 1.

L’un des plus gros chantiers aéroportuaires français est celui qui a débuté l’an dernier sur la plate-forme de Toulouse. Les travaux comprennent la construction du hall D, la rénovation du hall B dont la création d’un vaste espace shopping. Après achèvement des travaux en 2009, Toulouse-Blagnac pourra accueillir 8,5 millions de passagers contre une capacité actuelle de 6,5 millions de passagers, vraisemblablement atteinte l’an prochain. L’an dernier, Toulouse a accueilli 5,96 millions de voyageurs.

Autre projet d’envergure, la création d’un tout nouvel aéroport pour le Grand Ouest à Notre-Dame-de-Landes, près de Nantes. Prévu entre 2012 et 2015, le grand aéroport serait conçu pour l’accueil à terme de 9 millions de passagers annuels.

Enfin, de nombreux aéroports travaillent à des projets de transport public en site propre. Lyon devrait avoir une ligne de tramway express d’ici à 2009 tandis que Bâle-Mulhouse et Strasbourg planchent sur un raccordement au réseau TER Alsace.