L’aéroport de Genève renforce ses mesures de sécurité

Les autorités en charge de l'aéroport de Genève revoient à la hausse les mesures de sécurité, notamment pour éviter toute promiscuité au sein de l'aérogare.

Genève aéroport
L'aéroport de Genève a renforcé les mesures de sécurité face au Covid-19

Malgré diverses recommandations mises en place par les autorités de Genève Aéroport, un nombre très élevé de personnes s’est rendu sur la plate-forme suisse en début de semaine dernière, avec la fermeture des stations de ski et la celle des frontières décrétées par la Confédération Helvétique. L’aéroport de Genève renforce donc en conséquence ses mesures de sécurité pour limiter la densité des personnes dans l’aérogare et imposer une distance minimale entre celles-ci.

À l’intérieur du bâtiment, tous les espaces de file d’attente sont reconfigurés avec des indications au sol et la suppression de sièges pour que la distance de 2 mètres entre les individus soit respectée, conformément aux mesures d’hygiène recommandées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Si une zone d’attente est saturée, son accès est fermé. Les messages par haut-parleur ont été renforcés. Les agents du terminal interviennent pour rappeler les consignes aux passagers.

Des mesures supplémentaires de protection, dont la pose de plexiglas ou des inscriptions au sol de limite de distance ont également été ajoutées. Les restaurants et commerces sont désormais fermés. Restent ouverts les pharmacies, les kiosques avec nourriture et les espaces de restauration à emporter.

Les filtrages de voyageurs ont également été renforcés à l’extérieur du bâtiment. Depuis le 17 mars, un filtrage à l’entrée du terminal est en œuvre pour ne laisser entrer que les passagers en possession d’un billet d’avion pour un vol confirmé. Ceux-ci ne peuvent pas pénétrer dans la plateforme plus de 3 heures avant le décollage. Un nombre limité de passagers peut être présent dans l’aérogare afin de ne pas encombrer les zones d’enregistrement. Les accompagnants ne peuvent plus entrer dans l’aérogare tout comme les voyageurs souhaitant gérer leurs réservations auprès d’une compagnie aérienne.

Quant aux Français qui se rendent vers l’aéroport de Genève, l’accès est toujours possible depuis la route douanière mais les transports publics sont quasi-inexistants, selon la direction de Genève Aéroport. L’accès à la plateforme par la Suisse ou par la route douanière est possible si le passager dispose d’un billet d’avion. Les accompagnateurs ne sont donc pas autorisés. A l’intérieur de l’aérogare, le passage du secteur France vers la Suisse (et inversement) est toujours accessible.