Les chaînes poussent leurs pions en Inde

C’est le nouvel eldorado des groupes hôteliers internationaux. Si l’attrait exercé par la Grande Péninsule n’atteint pas encore l’engouement général pour la Chine, il a pris une nouvelle ampleur avec les annonces successives faites par Accor et Hilton. Le groupe américain s’est associé au promoteur indien DLF pour implanter pas moins de 75 établissements dans les sept prochaines années. Le partenariat prévoit dans un premier temps une vingtaine d’ouvertures, à Chandigarth dans l’État du Punjab au nord, à Madras dans l’État du Tamil Nadu au Sud, et à Calcutta, dans l’État du Bengale occidental à l’est du pays.

De son côté, l’hôtelier français a précisé ses intentions avec un plan de développement impliquant toutes ses enseignes.

Sur le créneau haut de gamme, Accor prévoit aussi le développement du Sofitel Mumbai au cœur du Bandra Kurla Complex, en joint-venture avec le promoteur immobilier indien Naman Developers limited, pour un montant de 106 millions de dollars. L’unité de 300 chambres devrait ouvrir en 2009. La même année, une seconde adresse de la marque sera inaugurée à Goa, le Sofitel Cabo de Rama, doté de 260 chambres. Au total, le groupe table sur 5000 nouvelles chambres, toutes enseignes confondues – Mercure et Novotel bénéficieront aussi d’un programme de développement – dans les cinq années à venir.

Ambitieux aussi dans le pays, Marriott prévoit cinq inaugurations l’an prochain, dont le JW Marriott Hotel Bangalore, et quatre Courtyard. C’est sans compter sur la riposte du groupe local Oberoi avec des projets à Bangalore, Goa et Gurgaon.