Lufthansa et Swiss misent sur Bordeaux et Marseille

Lufthansa et Swiss renforcent leur présence dans les régions françaises. Les deux compagnies ajoutent 20 nouvelles fréquences à leurs programme de vol sur les aéroports de Bordeaux et Marseille, sur des axes recherchés par les voyageurs d’affaires.

Lufthansa
Lufthansa et Swiss se renforcent à Bordeaux et Marseille

Les voyageurs d’affaires bordelais et marseillais devraient voir d’un bon œil la dernière annonce du groupe Lufthansa. Ce dernier a officialisé le lancement prochain de nouvelles fréquences vers des destinations business de tout premier plan. Dès l’été prochain, Lufthansa et Swiss ajouteront pas moins de 20 vols sur les lignes Marseille-Zurich, Bordeaux-Zurich et Bordeaux-Francfort.

Cette liaison entre l’aéroport de Bordeaux et le hub de la compagnie aérienne s’avère particulièrement stratégique. Concrètement, cinq nouveaux vols Lufthansa relieront Bordeaux à Francfort, portant à sept vols hebdomadaires le programme de la compagnie aérienne. En outre, une nouvelle liaison Bordeaux-Zurich sera assurée par Swiss International Air Lines dès le 26 mars. Douze vols seront assurés chaque semaine. Trois autres liaisons hebdomadaires sont également prévues entre Marseille et le hub suisse chaque mardi, jeudi et samedi.

un véritable potentiel de développement

« Renforcer la présence de Lufthansa Group sur la façade atlantique est l’un de nos axes prioritaires, en France, où nous entrevoyons un véritable potentiel de développement », explique Michael Gloor, directeur des ventes pour la France et le Benelux. « Le lancement, au printemps dernier, de la connexion Nantes-Munich et la mise en place de la liaison Bordeaux-Francfort ont été un véritable succès. Demain, Bordeaux sera connectée à Francfort et à Zurich et bénéficiera ainsi d’un accès vers une grande partie de notre réseau international. La façade méditerranéenne n’est pas en reste avec la nouvelle liaison Marseille-Zurich qui, selon nous, offre un potentiel important. Cette nouvelle connexion permettra non seulement un accès direct depuis la Suisse vers une région française très attractive, mais renforcera également notre réseau intercontinental, d’ores et déjà desservi depuis Francfort et Munich ».