Miami, luxuriance arty

« Miami accueille plus de 1500 manifestations d’importance internationale chaque année » : Judith Patron-Fernandez, Greater Miami Convention & Visitors Bureau

Judith Patron-Fernandez est la directrice des ventes Europe du Greater Miami Convention & Visitors Bureau.

Pour paraphraser le slogan d’une autre ville américaine, Miami semble ne jamais dormir ?

Judith Patron-Fernandez – C’est vrai qu’une belle énergie nous enve- loppe ! Miami est festive, joyeuse, multiculturelle. Son envergure est internationale, mais son esprit reste celui d’une ville du sud, où on aime s’amuser et prendre la vie du bon côté. La proximité de la plage est un atout évident et le dynamisme des acteurs de la nuit ne se dément pas. Les Européens en général, les Français en particulier, adorent !

Le calendrier événementiel semble chargé. Comment s’y intégrer ?

J. P.-F. – Miami accueille plus de 1500 manifestations d’importance internationale chaque année, qu’il s’agisse de shows, de foires ou de festivals. Mais les capacités d’accueil sont adaptées et la ville sait faire face ! Le plus gros centre de conventions est idéalement situé à South Beach : c’est ici que se déroulent les expositions majeures d’Art Basel Miami Beach. En dehors de ce rendez-vous annuel très couru, à condition de réserver à l’avance, il reste facile d’y prévoir un événement. Un autre centre de congrès, le deuxième de Miami en termes de capacité, est situé à Downtown et bon nombre d’hôtels disposent de vastes espaces pour accueillir les groupes. Je citerai notamment le Fontainebleau à Miami Beach, le Biltmore Hotel à Coral Gables et le JW Marriott sur Biscayne Bay, au cœur de Downtown.

Quelles nouvelles de downtown, justement ?

J. P.-F. – Downtown vit une renaissance extraordinaire depuis dix ans environ. Mandarin Oriental, JW Marriott, Four Seasons, Conrad … Les grandes chaînes hôtelières sont là, des personnes qui ne juraient que par la plage rêvent aujourd’hui d’y vivre et, en attendant, viennent y passer leurs soirées. Des musées ouvrent ou s’apprêtent à ouvrir, des projets ambitieux prennent corps : c’est un nouveau quartier à part entière.

Quelle est la nouveauté la plus réjouissante de ces dernières années, selon vous ?

J. P.-F. – Sans hésitation l’Art District de Wynwood ! C’est formidable ce qui se passe dans ce coin, hier déshérité, aujourd’hui incroyablement créatif. Il faut absolument l’intégrer à un programme de découverte, car il témoigne d’une vraie capacité à se réinventer en permanence, la vraie force de Miami.

Miami, luxuriance arty