MICE, mode d’emploi : l’AFTM publie son Livre Blanc

L’association Française des Travel Managers a présenté le 28 août à l’occasion d’Univ’AirPlus son quatrième Livre Blanc, le premier consacré au secteur du MICE (Meeting, Incentive, Convention, Exhibition). Un document qui doit décrypter un nouveau champ d’action pour les responsables voyages, et les aider à mieux appréhender un marché hétérogène pour optimiser les synergies entre voyages et réunions d'affaires.

L’intégration du MICE dans la politique voyage de l’entreprise devient depuis quelques années une tendance forte du travel management. Pour autant, nombre de responsables voyages doivent encore se familiariser avec un univers certes complémentaire du déplacement professionnel, mais à la fois hétérogène, complexe, et ô combien spécifique en termes d’organisation et de négociations. « Le MICE est une grande famille, qui compte jusqu’à 17 segments, et il n’y a aucune prétention des Travel Managers à se substituer aux spécialistes du domaine » n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler Michel Dieleman, Président de l’AFTM, lors de la présentation du document à l’occasion de la septième édition d’Univ’AirPlus.

Image preview
Michel Dieleman et Michel Bensadoun, Présidents de l’AFTM et de l’ANAé, lors d’Univ’AirPlus 2012

Définition du secteur – passage obligé pour un marché complexe et hétérogène – identification des acteurs internes et des fournisseurs, différents modes de gestion, synergies, témoignages, et enfin conseils d’intégration à la politique voyages de l’entreprise : l’opus entend ainsi dresser un large panorama du dossier, sans pour autant prétendre à l’exhaustivité. « L’objectif de ce Livre Blanc n’est pas de former des experts en évènementiel mais de présenter aux Travel Mangers un élargissement possible, voire probable, de leur domaine d’intervention » prévient d’ailleurs en préambule le document de 45 pages publié cet été. Le livre blanc « Travel management et MICE » s’appuie également sur l’expérience d’un acteur incontournable du marché, l’ANAé, en exposant le point de vue de l’Association des agences de communication évènementielle. Preuve s’il en était que la bonne intégration du MICE passera aussi et surtout par le dialogue entre les différents acteurs impliqués, pour permettre le partage de compétences et finalement l’optimisation des ressources de l’entreprise. 

Image preview

Source : Livre Blanc AFTM