Mobile World Congress : Barcelone au centre de la planète smartphone

Chaque année, le Mobile World Congress apporte son lot de nouveautés à quelque 100 000 visiteurs professionnels du monde entier. Pour ce millésime 2019, Voyages d'Affaires a sélectionné sur place cinq nouveautés majeures, symboles des grandes tendances technologiques du moment.

Mobile World Congress 2019
Le Mobile World Congress réunit chaque année quelque 100 000 visiteurs à Barcelone

Huawei Mate X

Voilà sans aucun doute la star du Mobile World Congress, cru 2019. Le « form factor » des smartphones évolue enfin pour proposer autre chose qu’un simple rectangle géométrique. Dans le sillage de Samsung, Huawei propose une version encore plus spectaculaire de ce que peut être un smartphone pliable avec un très grand écran. Le Mate X permet ainsi une exploitation multitâche de son écran XXL, tandis qu’il est d’emblée proposé avec un modem 5G intégré (3 s pour télécharger 1 Go). Sa batterie de 4 500 mAh peut être chargée à une vitesse record grâce à la Supercharge de 55 watts permettant de gagner 85 % en juste 30 minutes.

Après une rapide manipulation, se dégage une impression oscillant entre grande séduction et de circonspection. Clairement, il s’agit d’un magnifique objet et son écran pOLED de 8 pouces est d’une qualité impressionnante. Refermé, il tient bien en main et se montre juste un peu plus épais (11 mm), long et lourd qu’un grand smartphone haut de gamme du moment. D’une pression sur un bouton physique, l’écran se déverrouille et il faut le déployer à la main pour l’ouvrir complètement. Là, la sensation d’une certaine fragilité se fait sentir malgré les quelque 100 éléments du mécanisme breveté de charnière et, passant la main à l’endroit de la pliure, on ressent de légères irrégularités. Ces prototypes de démonstration ne sont donc pas parfaits et le défi technologique est immense, mais gageons que d’ici le lancement autour de la rentrée (2 299 € avec 8 Go de RAM et 512 Go de ROM), le constructeur aura su améliorer encore son produit star. Reste que sa configuration avec l’écran à l’extérieur impose l’usage d’une coque spécifique pour le protéger.

Samsung Galaxy Fold

Impossible de ne pas citer ici le grand rival du modèle pliable de Huawei, le Samsung Galaxy Fold, présenté quelques jours avant le Mobile World Congress et exposé ici directement en face du modèle chinois, leurs deux stands se juxtaposant. Ici, les choix de conception sont différents, avec un grand écran de 7,3 pouces qui se replie à l’intérieur du smartphone. Cela a pour avantage de le protéger lorsque l’appareil est fermé, tandis que le Huawei expose en permanence son écran forcément plus fragile que celui d’un smartphone normal, en verre sécurisé anti-chocs et rayures (généralement fourni par la marque Gorilla Glass de Corning). Reste la question de la pliure, plus marquée avec cette solution. Une fois refermé, le Samsung n’offre qu’un petit écran extérieur de 4,6’’, un retour en arrière surprenant auquel nos yeux ne sont plus habitués. En clair, il est conçu surtout pour être utilisé ouvert, à voir si cela peut s’avérer réellement pratique au quotidien. Il cache une solide batterie de 4 380 mAh et un processeur dernière génération accompagné de 512 Go de mémoire et de 12 Go de RAM, un record.

Seul l’usage de ces deux modèles prometteurs durant quelques mois permettra de connaître à la fois les vrais bénéfices de leur format d’écran XXL ainsi que leurs inévitables inconvénients. Espérons surtout que leur fragilité supposée sera démentie à l’usage, car au vu des tarifs annoncés, ils se devront d’être réellement durables : compter environ 2 000 € lors de son lancement avant l’été.

Enfin, notons que TCL montrait des prototypes d’écrans pliables reprenant les différentes configurations mais sans annoncer encore de modèle précis, que le fabricant d’écrans Royole commercialise aussi un modèle (pas encore très abouti) et que Xiaomi, Motorola et quelques autres travaillent à leur propre version de smartphone pliable. Les prochains mois seront donc riches en actualités !

Nokia 9 Pureview

Nokia travaille depuis longtemps avec le spécialiste allemand réputé dans l’optique photo, Zeiss, pour offrir des photophones de qualité. Mais avec ce nouveau modèle haut de gamme présenté au Mobile World Congress, il franchit un cap supplémentaire en intégrant pas moins de 5 objectifs dans sa partie arrière, en collaboration avec la société Light qui s’était démarquée il y a quelques années avec un appareil photo relativement compact intégrant 16 objectif. C’est ensuite la puissance du logiciel associé qui assemble les clichés ainsi pris pour tirer parti d’un immense niveau de détails et produire des images de grande qualité. Cela permet en outre, une fois la photo prise, de jouer sur la profondeur de champ et le point de netteté.
Autres atouts de ce smartphone très soigné et bien fini, une interface Android 9 Pie pure qui offre une grande fiabilité et simplicité d’usage et surtout, des mises à jour au plus tôt avec la certification Android One. De quoi rester au meilleur niveau de sécurité mis au point par Google. Le tout moyennant 699 €.

Xiaomi MiMix 5G

La 5G est au centre de toutes les conversations au Mobile World Congress, elle s’affiche sur tous les stands, elle brille autant par sa présence partout dans les halls du salon de Barcelone que… par son absence dans la monde, mis à part quelques zones de tests très localisées pour le moment. Toujours est il que la plupart des fabricants de smartphones proposent leur appareil 5G, au débit promis 10 fois plus rapide que celui de la 4G. Parmi eux, l’un des premiers à rejoindre le marché affiche d’ores et déjà un prix ultra compétitif comme c’est l’habitude de son constructeur : il s’agit du chinois Xiaomi avec son MiMix 5G annoncé à 649,90 € (environ 150 € de plus que la version 4G), et disponible en France dès le second semestre. On note aussi des terminaux 5G chez LG (qui s’éloigne du marché français pour ce qui est de la téléphonie), Samsung, ZTE, Huawei, Sony, OnePlus ou encore Oppo.
Bien entendu, tous ces terminaux 5G sont compatibles avec les réseaux actuels 4G, 3G, etc.

Autre conséquence intéressante du potentiel de la 5G : des routeurs sont proposés par de nombreuses marques (Huawei, HTC…), permettant en situation de mobilité ou dans un lieu fixe une connexion digne des meilleurs accès Internet fixes. Il ne reste plus qu’à mettre en place un réseau digne de ce nom, ce qui débutera en France petit à petit l’an prochain…

Huawei MateBook X Pro

Ce nom et ce design vous rappellent l’univers défini avec succès depuis des années par Apple et ses MacBook Pro ? C’est normal… Huawei cherche clairement à chasser sur les terres d’Apple, côté PC. Et il est vrai que ce nouveau haut de gamme MateBook X Pro présenté au Mobile World Congress est très séduisant, à la fois par son design et ses performances. Son écran tactile bord à bord 13,9 pouces impressionne et sa construction métallique assure un niveau de qualité élevé dans des dimensions très contenues. Il est animé par un processeur Intel de 8e génération allant jusqu’au Core i7 8565 et est connecté en Bluetooth 5 et WiFi haut débit (1 733 mb/s). Le nouveau système Huawei Share étendu permet de partager facilement des contenus ou des copier/coller entre un smartphone Huawei et l’ordinateur à la vitesse de 30 mb/s, en approchant le smartphone d’une zone située sous le clavier. Là aussi, la marque cherche à créer un univers plus fermé entre ses différents modèles, à l’image de la marque à la Pomme. Enfin, une puce est dédiée à la sécurité avec le lecteur d’empreinte digitale intégré. Compter 1 599 € avec une configuration i5, 8 Go de RAM et 512 Go de mémoire, et 1 999 € pour i7, 16 Go et 1 To : des tarifs très haut de gamme, eux aussi.